Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !

Plus d'inscriptions possibles, une fusion entre Armara et Pirée est iminente... ce forum sera ensuite fermé mais restera toutefois consultable pour les archives ou le site internet.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique » Comté du Virnéo » Ville de Poltmond (Capitale du Virnéo) » Meeting de conclusion - Législatives de novembre 2013 (PR)

Meeting de conclusion - Législatives de novembre 2013 (PR)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
C'est très fièrement que Paul ROND monta sur la scène

Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes,
Poltmondais et Poltmondaises, Virnéens et Virnéennes, Romitoisiens et Romitoisiennes, Mallingtonnais et Mallingtonnaises, Syldaves du Sud, Missiniens et Missiniennes, bref, Armaréens et Armaréennes de tous horizons,

Nous y voilà. C'est la fin de la campagne. C'est l'occasion des bilans. Le bilan de la campagne, d'abord.
Trois listes se présentent à vos suffrages.
La première déposée, c'est celle du PDA, c'est-à-dire celle du gouvernement. Nous savons ce que vaut cette liste : c'est celle qui a augmenté les impôts et qui veut maintenant taxer deux fois les entreprises de production d'énergie et de produits alimentaires, c'est celle qui a aboli la peine de mort, érigeant la perpétuité en nouvelle peine capitale, et qui banalise l'acte d'ôter la vie. Quand on joue avec le feu, on ne se brûle plus, de nos jours. Cette liste est également celle qui a modifié les racines d'Armara, qui faut de bouture risque de se flétrir sur place.
La deuxième, déposée en dernier, c'est celle de l'UCI. Des gens qui vous demandent de leur accorder vos suffrages sans que vous connaissiez leurs idées, voilà qui est inédit ! Et ces gens sont incohérents : après avoir gouverné tout leur saoul avec les démocrates, non sans s'être vertement invectivés pendant des mois au préalable, voilà qu'ils quittent, à trente heures des élections, le cabinet de Mary HARMANN.
La dernière, c'est la nôtre. Celle du Parti Républicain. Celle de la restauration d'Armara. Les militants du PR m'ont fait confiance pour cela, en rénovant notre formation politique. Nous avons des valeurs, elles ne doivent pas rester un vain mot. Et nous les avons décliné, pour redonner à notre beau pays son éclat.

Lui redonner son éclat, c'est réformer en profondeur, et donc les institutions. Nous avons défini les grands caps : maintenir les mandats présidentiels et législatifs actuels, rendre la citoyenneté conditionnelle à la conscription, ou en prenant de l'avance à un examen sur la connaissance d'icelles. Nous trouvons que la démocratie serait pleinement installée dans ce pays quand on pourra enfin savoir le cap de gouvernants, de façon obligatoire, par un discours de politique générale.
Lui redonner son éclat, c'est aussi la faire briller dans le micromonde : le laboratoire commun de recherche, promu par Sam D. GÜTH lors de la précédent présidentielle, y a toute sa place ; nous avons prouvé notre compétence sur le domaine des affaires intermicronationales en interpellant la présidente à raison sur le Skotinos. Nous proposons la création d'un organisme de médiation diplomatique micromondial, l'usage plus répandu de la visioconférence pour l'environnement et la présence présidentielle dans le pays, l'avalisation de la guerre et de la paix par les conseillers fédéraux. Il faudra aussi développer la coopération, qu'elle soit intellectuelle, scientifique ou judiciaire, ferroviaire pour le projet de train dans le continent septentrional, voire environnementale, en imposant des normes à tous pour éviter la relâche de trop de CO² dans l'atmosphère.
Nous visons particulièrement le Krassland.
Lui redonner son éclat c'est assurer la paix et l'ordre à l'intérieur ; c'est d'abord assurer la sécurité, en protégeant nos concitoyens de tous les dangers qui les guettent, donc en renforçant les effectifs de police et les moyens d'assurer l'ordre, mais aussi en renforçant nos mesures judiciaires. L'abolition de la peine de mort est une aberration, sur laquelle il est impératif de revenir. En cas de haute trahison d'un de nos soldats, on ne pourra plus le fusiller. Un boucher, un tueur abominable comme Michaël ROLLANT, le pédophile qui mettait les enfants en pièce après les avoir violés à la fin des années 1990, ne serait plus passible de la peine de mort, peut-être même pas à la castration chimique, si toute atteinte à l'intégrité physique était proscrite. Où irions nous dans pareille situation ? Dans un état de non droit.
Assurer la paix et l'ordre, c'est aussi établir la concorde, et notamment les religions, en les reconnaissant, en les répertoriant, en les contrôlant. C'est surtout établir une société cohérente et juste pour tous. Nous voulons donc réécrire quelques points du Code Civil : défendre la famille traditionnelle, en assurant à chacun le droit de connaître ses deux parents, d'une manière dont on nous a reproché la rigueur, mais chacun sait que les punitions sont là pour ne pas être appliquées, car elles doivent être dissuasives. Le PDA pousse des cris d'orfraie, car son laxisme le conduit à proposer des peines dérisoires qui ne terrifient personne et qui seront forcément appliquées. Mais rien n'est plus précieux qu'un enfant, et un enfant doit être bien encadré pour bien grandir, sans quoi ce serait la décadence. Donc, pas d'adoption ni par les célibataires, ni par les invertis.


Redonner son éclat à Armara, c'est la pourvoir d'une économie forte. Je ne dis pas relever l'économie, nous n'en sommes pas là pour le moment. Peut-être dans trois mois, si l'on continue comme ça. Mais à cette heure, c'est d'une économie forte dont a besoin ce pays.
La relance économique se fera sur deux moteurs, dont le premier est l'agriculture, qu'il faut développer au maximum, notamment en Syldavie du Sud, en mettant en valeur cet état, en labellisant nos produits, en développant des engrais biologiques, etc. Pour vendre nos produits, il faudra ouvrir raisonnablement nos frontière en baissant progressivement les droits de douane et librement échanger enfin. Bien sûr, les capitaux devront être contrôlés, pour éviter toute spéculation ou toute bulle. Engendrant la prospérité, ce système conduira à augmenter le pouvoir d'achat.
L'autre moteur c'est la recherche : nous soutenons pleinement celui que nous soutenions en août, et faisons pleinement confiance à ses solutions, que nous voterons au cours de la prochaine législature, s'ils sont présentés. La culture, le tourisme, les prospections, c'est tout cela qui nous fera progresser et nous donnera le contrôle des marchés de demain. Sans compter que notre population, plus savante, sera en mesure de pousser toujours plus loin les avancées de l'esprit.
Cette marche en avant nécessitera beaucoup de travail, mais ça ne nous fait pas peur ! Nous savons que cela compte beaucoup pour vous, et c'est pourquoi nous avons demandé l'ouverture d'une commission parlementaire pour rédiger un code du travail. Les travaux vont bon tain et montrent combien notre opposition a pu être constructive, comme lorsque nous avons régulé les contenus audiovisuels, mais ceci est un autre sujet. Nous voulons que notre pays soit un pays travailleur, avec de bons salaires et de l'emploi pour tous, en évitant les grèves que nous voulons défendre en les remplaçant par un tribunal de médiation entre délégués salariaux et patronat.

Et pour bien travailler, il faut être en bonne santé : nous voulons développer le parc hospitalier et en urgence les services gynécologiques, car pour avoir des petits armaréens qui travailleront plus tard, il faut qu'il y ait des endroits où ils puissent naître. Et si l'Etat ne le peut pas, quoique ce soit préférable pour éviter des usines de poules pondeuses expédiées à la chaîne, il faudra stimuler les créations privées.
En revanche, nous voulons permettre à l'industrie pharmaceutique de s'affranchir du tout-état en s'ouvrant au secteur privé, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle.
Il faudra également donner à chacun, fût-il pauvre, les conditions de la dignité humaine et de l'hygiène les plus fondamentales.


Vous le voyez, le PR a des idées et des ambitions pour notre belle patrie. Nous sommes à ce jour la vraie alternative, nous avons les forces vives et notre campagne dynamique l'a montré, suscitant bien des jalousies traduites en de vertes critiques qui ne nous atteignent plus. Face à nous, des gens usés par le pouvoir, dont certains ont moins démérité que d'autres. Et je vais clore notre campagne par notre slogan : "Retrouvons nos couleurs" : redonnons à Armara la place et le rang qu'elle mérite ! Ce sera bon pour nous à tous les niveaux, économique, culturel et même de prestige !

Vive la République, vive la Fédération, vive Armara, et vive son peuple !

Là dessus, Paul alla serrer des mains. Il était étonné qu'il y ait tant de monde. Un feu d'artifice, qu'il espérait propitiatoire, fut tiré. Un accordéoniste monta sur la scène, et le meeting se finit en bal musette, avec un banquet républicain partagé avec tous.

Invité


Invité

Iam félicita son ami Paul, au discours duquel il avait assisté, pour son talent rhétorique. Il lui glissa qu'il avait son soutien plein et entier, malgré la campagne pro-TREE qu'il avait menée.
Il resta quelque temps au bal musette, qu'il trouva très réussi.

Interrogé plus tard par un journaliste, il répondit :


Allons, vous n'allez pas m'embêtez aujourd'hui encore ? Bon, c'est bien pour vous faire plaisir, parce que vraiment, aujourd'hui, rien ne peut m'importuner. Notre choix de ne pas aller à Mallington était peu conventionnel, mais nous avions 11 villes à visiter, pas 13. Et nous avons choisi de faire notre visite aux petites villes, moins souvent centre de meetings.
C'est bien, de changer de temps en temps, non ?

Allez, faites moi plaisir, prenez une chipo !

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum