Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !

Plus d'inscriptions possibles, une fusion entre Armara et Pirée est iminente... ce forum sera ensuite fermé mais restera toutefois consultable pour les archives ou le site internet.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique » Comté de Syldavie du Sud » Ville de Pest » Meeting-Législatives de novembre 2013 (PR)

Meeting-Législatives de novembre 2013 (PR)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité

Armaréens, Armaréennes,

Un mois après avoir été élu à la présidence du Parti Républicain, me revoici devant vous. J'ai pu reprendre en mains notre parti, et son rôle a déjà été salvateur pour notre pays. Les Républicains ont commencé à faire leurs preuves, bien que régulièrement décriés par les gouvernants actuels.
Si on ne nous avait pas écouté, sait-on ce qui se serait passé au Skotinos ? Nous avons su faire entendre le risque à peine voilé, émis publiquement par la diplomatie laurasienne et relayée par l'APA, dont je salue au passage la performance dans cette affaire, qui pesait sur la paix et sur la sécurité d'un pays qui sortait tout juste de l'anarchie d'une guerre civile déclenchée pour le triomphe des libertés.

J'ai bien entendu ce jeune homme, Carrière, qui depuis Mallington, que soit dit en passant il n'a sans doute jamais quitté (être conseiller à 22 ans, est-ce vraiment raisonnable ?), affirmer que Madame la Présidente, qu'il appelle familièrement "Mary", en voilà une idée ! en voilà un toupet ! en voilà du respect !, aurait, dit-il, "mis un ultimatum sur le Skotinos". Oublions la formulation malheureuse pour mettre les points sur le i.

1°) C'est sur les conseils du PR, qui n'a pas a en demander d'éloges, car c'était bien le rôle de tout parti national amoureux de sa patrie et de la paix, que nous avons si chèrement achetée au cours de notre histoire, et j'en sais quelque chose ! que de pointer les risques d'un danger général, que la Présidente est intervenue dans la bonne voie, en ayant emprunté plus tôt une plus hasardeuse.
Ce qui est choquant, c'est qu'il ait fallu tant de temps à la Présidente pour se raviser. Enfin, au moins a-t-elle eu le courage de changer de position, ce qui n'est pas donné à tout le monde. En revanche, son roquet, Carrière, a l'outrecuidance de prétendre que le PR ne voit rien des menaces oumouyennes sur le Skotinos et tout l'orient micromondial. Je le cite :
Car la situation [skotinèque] n'a jamais été aussi instable ! Les anciens Oumouyen tentent par tous les moyens d'arriver au pouvoir et le gouvernement en place ne se montre pas assez ferme ! Si les Oumouyens arrivent à la tête du pays que ferons nous ?  Que ferez vous vous les républicains ?  
Je lui réponds : eh bien, cher monsieur, d'abord c'est nous qui avons poussé le cri d'alarme alors que le PDA se désintéressait de la question, donc nous n'avons aucune leçon à recevoir ; de plus, nous n'avons jamais critiqué le revirement de la Présidente, mais au contraire nous l'avions appelée et même encouragée, lui assurant tout notre soutien. Quant à ce que nous ferions ? Cela dépendrait. Mais au moins, nous aurions tout fait pour empêcher leur arrivée au pouvoir. Toutefois, nous ne les considérerions pas comme légitimes, et, je le dis comme je le pense, nous enverrions sans doute nos services de renseignement armer les rebelles jallanistes, qui ne manqueraient sûrement pas de tenter de rétablir la liberté et la démocratie, mais de façon secrète pour éviter toute guerre frontale.
2°) La grande alliance des démocraties du sud, que nous avions appelé de nos voeux en août, n'a pas fonctionné si bien qu'elle l'aurait dû, mais la question skotinèque, si elle n'est pas réglée, est suspendue, et nous nous rapprochons d'une amitié. Toutefois, il faut prendre des mesures à l'échelle intermicromondiale pour éviter à l'avenir toute faillite des alliances en place, mais aussi pour instituer un organisme de médiation diplomatique qui pourrait éviter que chaque état envoie individuellement des troupes lors des tensions comme celle-ci. C'est ce que le PR propose.
3°) Nous voudrions rappeler que la Présidente, élue par les Armaréens, doit un minimum la vérité aux citoyens. Qu'au lieu de passer sa vie dans les airs ou à l'étranger,et sans renoncer à son rôle constitutionnel de chef de la diplomatie, elle privilégie la vidéoconférence, mise au point par notre ami Iam JERK, mais fût-ce un démocrate que nous l'eussions également soutenue ; voire la délégation, en n'étant pas forcément elle-même la ministre des affaires extérieures.
Nous l'avons dit, nous souhaitons que les citoyens soient aussi des soldats occasionnels. C'est pourquoi nous jugeons nécessaire qu'en cas de guerre offensive, le contingent ne soit appelé à épauler les troupes militaires que si dans les deux mois suivant la déclaration de guerre, le CF a ratifié la validité de la guerre, et que la décision présidentielle de déclarer la guerre soit de toute façon ratifiée au bout de trois mois par le CF si seule l'armée de métier est convoquée.

Sur un point plus apaisé, celui de la coopération, nous souhaitons, car nous nous souvenons que nous avons soutenu la candidature de Sam GÜTH en août, développer les échanges universitaires en concluant un grand accord. Des traités internationaux communs doivent être contractés sur les points cruciaux que sont 1°) la propriété intellectuelle et scientifique ; 2°)la justice ; 3°) la protection de l'environnement.

Enfin, nous voudrions pousser plus loin la collaboration en retrouvant le projet, hélas délaissé, d'une grande ligne ferroviaire desservant tout le continent septentrional, et qui ne manquerait pas de stimuler l'industrie et le BTP.

Voilà quels sont les grands axes des républicains pour la prochaine législatures :
¤ Assurer la sécurité micromondiale en conservant notre fermeté contre les Oumouyens, en créant un organe de médiation diplomatique généralisé, en renforçant nos alliances.
¤ Privilégier la visioconférence aux coûteux déplacements, à raréfier, pour avoir plus souvent le chef de l'exécutif sur le sol national.
¤ Faire avaliser les guerres et la paix par le Conseil Fédéral au bout de deux ou trois mois selon les formes de l'engagement
¤ Développer la coopération sur les plans intellectuel, judiciaire et environnemental
¤ Relancer le projet d'une grande ligne ferroviaire sur le Continent Septentrional.

Si vous croyez en nos solutions, n'hésitez pas : votez Républicain !
Et vive la République, Vive la Fédération, Vive Armara !

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum