Annonces
Ce forum est désormais fermé.

L'Empire d'Armara a fusionné avec le Sérényssime Empire d'Ys.

Merci à tous ceux qui nous suivaient. Ce forum reste accessible en lecture pour ceux qui veulent le consulter.

Bonne route !


[Interview exclusive] Dean K. Horton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
TVA
Date d'inscription : 15/03/2013
Messages : 95

MessageTVA le Ven 11 Oct 2013 - 18:12










L'oeil vif, le regard expérimenté, Josh O'Brian prit l'antenne par un large sourire. Son interlocuteur de ce soir n'allait pas être une partie de plaisir, loin de là...

JOB : Mesdames, Messieurs, bonsoir ! En exclusivité pour vous ce soir, l'interview de l'ancien Président Fédéral, Monsieur Dean Kyle Horton ! Sir Horton a préféré que nous procédions à cette interview en duplex depuis le Château de Larédo, pour des raisons de santé. Avons-nous le contact ?

Le visage d'Horton apparut sur l'écran, fermé, glacial...

JOB : Ah ! Bonsoir Monsieur Horton ! Ma première question ne va pas vous surprendre, mais allez-vous bien ? Je vous avoue que nous avons été surpris par les problèmes de santé que vous semblez rencontrer...

DKH : Bonsoir. Je vais bien, il n'y a pas lieu de s'inquiéter ou d'envoyer une horde de journalistes chez moi pour en aviser. Je sors d'une courte hospitalisation où j'ai subi une opération de l'épaule, rien de méchant.

JOB : Et cette retraite ? Comment la vivez-vous ?

DKH : Ma retraite politique est salutaire. Je peux me consacrer à davantage de choses, notamment sur le plan économique et personnel.

JOB : Il parait d'après certaines sources que vous prépareriez votre mariage. Vous confirmez ?

DKH : Vos sources feraient mieux de se consacrer à l'actualité. Ma vie privée ne regarde que moi, je l'ai déjà dit auparavant. Si nous passions aux questions qui m'intéressent, Monsieur O'Brian ? L'horloge tourne...

Devant l'air toujours sérieux et affable d'Horton, Josh eut un petit sourire.

JOB : Toujours aussi secret, Monsieur Horton... Mais oui, passons aux informations qui nous concernent. Que pouvez-vous dire de votre défaite surprenante lors de la dernière présidentielle ?

DKH : Que les armaréens ont décidé de plébisciter Mary Harmann. Sans doute parce qu'elle a été plus convaincante et plus rassembleuse que moi.

JOB : Certains disent que votre défaite était volontaire ?

DKH : Les gens parlent beaucoup sans savoir, visiblement. Avant de sortir des inepties, ils feraient mieux de se renseigner sur le sujet.

JOB : Mary Harmann n'a pas tari d'éloges vous concernant, dans notre précédente interview. Et vous ? Vous l'appréciez ? Est-elle compétente ?

DKH : Madame Harmann est notre Présidente. Je suis mal placé pour dire si elle est compétente ou non. Ce que je peux dire, c'est qu'elle a mérité sa victoire et qu'elle a les épaules pour ce poste. Son action diplomatique s'inscrit dans une continuité vertueuse, même si je regrette qu'elle passe aussi peu de temps sur le sol national. Son seul véritable problème, à vrai dire, c'est plutôt son entourage.

JOB : Vous pensez à qui ?

DKH : A tous ces humanistes et syndicalistes à l'esprit trop fleur bleue. Ce sont des utopistes, qui n'ont pas conscience une seule seconde que leurs idées sont totalement irréalistes. Ils ne vivent pas dans la même société que nous et on les laisse s'exprimer en toute liberté sur la place publique, on les laisse faire des choix qui impliquent tout un pays. C'est une pure folie.

JOB : Vous en avez appelé à la Présidente Harmann pour l'abrogation de la peine de mort. Pensez-vous en appeler au peuple maintenant que le texte a été déposé ?

DKH : Je ne lancerais aucun appel à la manifestation pour la seule et bonne raison que ça n'est pas mon rôle. En revanche, si manifestation, il y a, j'y participerais tant qu'elle ne menace pas la sécurité nationale. J'ai toujours l'espoir que la Présidente applique son veto sur ce projet. Je n'ose pas imaginer que notre pays passe perde la face devant les criminels. Monsieur McRoy n'a pas eu à vivre la douleur de la guerre oumouyenne et les atrocités commises par Sit No Joae et Net Yo Mar. Ces deux criminels vont bientôt être extradés en Armara pour y être jugés. Après les meurtres horribles dont ils sont responsables, on leur offrirait le droit de finir leur vie dans une de nos prisons ? Quelle honte pour notre Nation ! Ces assassins doivent être exécutés, comme tous les autres assassins. Il n'y a aucune place en Armara pour celui qui commet des choses aussi insoutenables.

JOB : Vous ne trouvez pas que c'est un peu extrémiste ? Un peu radical ? Pourquoi pas la perpétuité en fin de compte ?

DKH : Non ce n'est pas extrémiste. La peine de mort ne pourra jamais être l'équivalent de la prison à perpétuité. Aucun criminel ne tremblera face à notre Justice si elle envoie d'ignobles individus dormir paisiblement à l'ombre. Le Gouvernement doit ouvrir les yeux. Aujourd'hui, nous sommes en paix, nul n'ose nous attaquer. Pourquoi ? Parce que nous n'avons pas peur. A chaque jour de mon mandat présidentiel, j'ai tout mis en œuvre pour afficher notre confiance en nos principes, pour renforcer nos piliers. Aucun homme politique n'a eu l'idée saugrenue de s'en prendre à nous après le sévère revers que nous avons infligé aux oumouyens. Aucun chef d'état étranger ne nous a déclaré la guerre. Mais demain, si nous ne faisons pas de Sit No Joae et Net Yo Mar des exemples, si nous ne les condamnons pas à mort, où sera passé notre crédibilité ? N'importe quel fou pourra reproduire la même chose, s'en prendre à des vies innocentes sur notre sol, il n'aura jamais à s'inquiéter de quoi que ce soit. Vous trouvez ça normal ? Moi non, je trouve ça dangereux.

JOB : Monsieur McRoy devrait-il démissioner selon vous ?

DKH : Monsieur McRoy aurait du rester à la Cour Suprême et ne jamais être nommé au poste qu'il occupe.

JOB : Vous êtes dur...

DKH : Non, réaliste. Et c'est grâce à cela que notre pays s'est relevé après la guerre. Il faut savoir faire des choix utiles à son pays. Choisir, c'est aussi avoir la possibilité de ne pas choisir tel individu.

JOB : Votre parti, l'UPA, n'est plus... Ne trouvez-vous pas qu'il y a un vide sur la scène politique ?

DKH : L'UPA n'avait plus de raison d'être. Le patriotisme n'est pas une valeur d'un bord ou d'un autre. Tant que les patriotes arrivaient à se retrouver autour d'un projet commun, cela fonctionnait. Dès lors que ce n'était plus le cas, la dissolution était la seule issue démocratique et utile. Les patriotes sont bien plus utiles libres qu'encartés.

JOB : Les prochaines législatives approchent. On peut aisément imaginer trois liste : démocrates, républicains et indépendants. Vous soutiendrez qui ?

DKH : La question se posera lors des élections. Mais je regarderais attentivement le programme et les personnes présentes sur la liste. Je pense qu'Armara mérite d'avoir des personnes enfin compétentes à la fois au Conseil Fédéral et au Gouvernement. Des personnes qui servent l'intérêt du peuple et non le leur.

JOB : Vous envisagez un retour en politique de votre côté ?

DKH : Non, sauf si la situation l'exige, ce dont je doute fortement. Je compte servir mon pays autrement. Si mon opération a fonctionné, il est fort probable que je me réengage dans l'armée et que je reparte sur le terrain. Je serais fixé dans les semaines à venir.

JOB : Vous retourneriez sur le champ de bataille ? Après avoir été Président ?

DKH : Bien sûr. Si la situation l'avait exigé, j'y aurais été même en tant que Président. Je continuerais toujours à me battre pour mes principes, et pour mon pays peu importe mon poste. Tant que Dieu m'en donnera la force.

JOB : Eh bien ! Quelle nouvelle surprenante ! On m'informe que je vais devoir rendre l'antenne. Merci beaucoup pour votre participation, Monsieur Horton.

Horton se contenta d'un hochement de tête dénué de tout sourire. Josh enchaîna, seul à l'écran.

JOB : Nous arrivons au terme de cette émission, merci pour votre fidélité, bonne soirée et à très bientôt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum