Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique » Comté du Romitois » Ville de Newbrook (Capitale du Romitois) » [Aout 2013] Meeting de l'UPA - Transports et logement

[Aout 2013] Meeting de l'UPA - Transports et logement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
    NEWBROOK - ROMITOIS
    06/08/2013 - 21 heures.


Envoyé à Newbrook pour y réaliser un meeting, Jake n'avait pas oublié combien les voyages en avion étaient confortables. Arrivé sur place, il avait passé l'après-midi en compagnie des militants, à distribuer des goodies, à expliquer le programme de l'UPA aux passants. Il y avait visiblement de l'effervescence dans les rues. Certains citoyens posèrent avec le ministre alors que d'autres apportèrent des badges : Eleveur de cochons et alors ? Alors que le meeting se préparait, de grandes banderoles furent accrochés aux statues de la Place de la Fédération. Il y avait dessus les visages de Rond et Jerk affublés de sobriquets peu enviables que le service d'ordre laissa quand même. L'heure du meeting sonna, plus vite que Jake ne l'aurait cru. Un clip annonça son arrivée proche sur la scène aménagée pour l'occasion.


Il arriva grand sourire en remerciant le public et prit la parole après les applaudissements.

Mes chers amis,

Nous voilà presque à la fin de la campagne et proches du dénouement final. Je voulais d'abord vous remercie d'être venus aussi nombreux, ici, ce soir, à Newbrook. Chaque sourire et chaque applaudissement et pour nous une motivation supplémentaire à aller de l'avant ! Alors merci.

D'emblée, cela déclencha une vive ovation dans le public.

Le meeting de ce soir sera plutôt court, je préfère vous prévenir d'avance. Enfin, je vais essayer de faire court, de sorte que nous puissions profiter le plus rapidement possible du lunch géant que nous avons préparé. Je sens que certains ont faim dans la salle. Je ne vous cache pas que moi-même, ayant un rythme de travail très soutenu depuis vendredi, je suis également affamé. J'aurais volontiers dit qu'on mangeait d'abord et qu'on verrait pour le discours plus tard, mais si je fais ça, Dean va me tuer...


Il y eut de nombreux rires.

Bien, comme beaucoup le savent, les thèmes de ce meeting sont le logement et les transports. Nous avons choisi d'associer les deux pour parler d'urbanisme, de politique de la ville et d'aménagement du territoire. Nous sommes tous des résidents d'une grande ville. Et en conséquence, nous sommes bien placés pour savoir ce qui ne va pas, ce qu'il faudrait améliorer ou à l'inverse ce qui fait la fierté locale. Si l'on regarde de plus près les problèmes rencontrés par les gens, il s'agit pour la plupart de la circulation routière. Je ne vous le cache pas, j'en suis moi aussi victime quand je me déplace en taxi... il est très difficile aujourd'hui aux heures de pointe de circuler facilement. C'est un problème majeur dans une ville moderne. Alors, nous avons réfléchi à des solutions. Deux nous sont apparues comme indispensables. Tout d'abord il faut réaménager les réseaux routiers, favoriser les périphériques, désengorger les zones industrielles, les bureaux, les commerces. Evidemment, cela va passer par le changement de signalisation, par la mise en place d'axes routiers à plus important débit. Et surtout, c'est là que je veux en venir, au renfort de la seconde solution. Elle consiste à se dire que nous ne pouvons créer de parkings de cinquantes étages pour accueillir tout le monde en centre-ville. Ce serait jeter de l'argent par les fenêtres et puis je vous laisse imaginer le danger potentiel de ses parkings en cas d'incendie... Bref, ce n'est pas une bonne idée, en revanche, on peut rechercher une alternative : les transports en commun. Armara est en retard sur son temps, en la matière. Nous avons beaucoup de choses à faire pour le rattraper. L'Etat Fédéral soutiendra le développement des bus, des tramways, des métros, des lignes inter-urbaines. A ce propos d'ailleurs, avec les futurs plans de consolidation économiques à venir, sur l'agriculture puis sur l'industrie, nous aurons tout le loisir d'étendre les réseaux de ferroutage. Le chemin de fer, aussi vieux puisse-t-il paraitre est un excellent moyen de locomotion.

Regardez un peu le lancement du transterranovien, qui est pour bientôt. Nous avons là l'exemple parfait d'un vecteur touristique. Les trains offrent diverses possibilités, ils ramènent du monde, ils intriguent parfois les gens. Si en plus, nos voies de chemin de fer étaient le premier moyen de transport des entreprises, pour acheminer les sotcks, ça faciliterait les livraisons et la fluidité sur les axes routiers. Nous n'avons jamais cessé de croire dans le potentiel du réseau ferré armaréen, et maintenant que nous avons de bases, nous devons lancer la suite des évènements, une réforme d'ampleur qui lui redonnera ses lettres d'or ! Avec les nouvelles technologies d'aiguillage et de lignes grande vitesse, il est tout à fait possible et même indispensable d'utiliser ce potentiel. Dans le même temps, nous devons aussi favoriser la rénovation de nos autoroutes. Les grands axes ont un trafic important et nécessitent une attention toute particulière. Nous aurons à coeur de promouvoir les travaux d'entretien pour que les usagers puissent y circuler en toute sécurité et avec efficacité. Privilégier la voix ferrée, c'est bien, consolider le réseau routier c'est un plus non négligeable, il ne reste que le réseau aérien, pour lequel nous entreprendrons des travaux pour l'aéroport de Mallington en vue d'en faire un aéroport international de dernière génération, un point incontournable de notre Fédération. Sachez également que dans le plan pour la Sud-Syldavie, nous envisageons également une redéfinition de nos routes maritimes, dans le but d'assurer notamment la liaison avec le reste de la Fédération. Nous allons mobiliser les différents acteurs de la vie économique, les professionnels du tourisme, les entrepreneurs, les Gouverneurs, les syndicats, les citoyens, tout sera fait pour qu'il y ait une harmonie complète dans notre politique de transport.

Le chauffeur de taxi me disait l'autre jour que sa profession n'était pas encadrée et qu'il y avait des petits filous qui se faisaient passer pour des pros et qui conduisaient les gens. Cette pratique ne peut plus durer, nous serons fermes tant sur la sécurité que sur la protection des conducteurs. Nous mettrons en place un encadrement dans la profession et nous élargirons celle-ci à tous les métiers du transport collectif public ou privé. Ce sera en armant la loi et la profession que nous arriverons à donner un cap.

La foule se mit à applaudir, en signe d'approbation.

Une politique d'urbanisme ça n'est pas simplement parler de transports. Si c'était si simple, ça se saurait ! On peut dissocier le logement de cette politique citoyenne. En effet, avoir un toit est primordial. Personnellement, je me félicite que les difficultés rencontrées par MJ Immobilier aient été réglées. Le Ministre Grisham et le Président Horton ont pris le problème à bras le corps et au sérieux, ils sont intervenus le plus vite possible pour que tout soit réglé. Cette subvention au montant historique ne règlera pas tout. C'est pour cette raison qu'il a été décidé d'augmenter les loyers et le prix du PP. Aujourd'hui, les loyers sont dérisoires comparé au niveau de vie des armaréens. Si nous voulons préserver le secteur immobilier, il faut réagir. La décision du Gouvernement ne sera peut-être pas populaire mais elle est nécessaire. Nous le faisons pour l'avenir, pour éviter que MJ Immobilier ne soit bloquée dans la poursuite de ses activités et que cela n'entraîne l'effondrement de notre économie. Prévoir est aussi notre rôle et comme le capitaine d'un bateau, quand nous voyons un iceberg droit devons, nous l'évitons avec précaution. Dans trois mois, MJ Immobilier fera un point sur sa situation et nous en profiterons pour faire un bilan de la situation du logement en Armara, notamment sur l'accession à la propriété. Notre idée de mettre en place un prêt à taux zéro pour inciter l'accès à la propriété est toujours présente, il suffit que le Gouvernement négocie la prise en charge avec la Banque Fédérale. Nous faciliterons les démarches et l'accès au logement pour que cela devienne un droit opposable. On ne peut accepter que des gens n'aient pas de toit, pas à notre siècle, pas dans notre temps ! L'enjeu est social, humanitaire mais aussi économique. Le logement est la base même pour avoir un emploi, pour participer à la politique du pays, pour fonder une famille et faire fonctionner l'économie. Dans les villes, nous réfléchirons à un quota minimum de logement à bas loyers, destinés aux gens les plus pauvres.

Jake marqua une petite pause pendant laquelle la foule applaudit vigoureusement.

De cette politique urbaine, nous voulons voir naître un pilier économique. L'économie armaréenne reposera sur ses entreprises, sur l'Etat, le commerce extérieur mais aussi, et c'est important de le préciser, sur ses citoyens. Nous avons un objectif, il est clair, il est ambitieux. Et comme nous l'avons toujours fait pour tout le reste, nous nous y tiendrons !

Vive Armara, vive ses citoyens !
Merci à tous !

Jake quitta la scène sous les acclamations du public et finit la soirée par un bain de foule, alors que l'hymne national résonna à plusieurs reprises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum