Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !

Plus d'inscriptions possibles, une fusion entre Armara et Pirée est iminente... ce forum sera ensuite fermé mais restera toutefois consultable pour les archives ou le site internet.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique » Comté du Virnéo » Ville de Poltmond (Capitale du Virnéo) » Meeting républicain - Iam Jerk - Thème : affaires intérieures

Meeting républicain - Iam Jerk - Thème : affaires intérieures

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
La chanteuse Jessica Sweets était sur la scène et chantait



Une fois sa chanson terminée et la salle chauffé par cette chanson entraînante, Iam Jerk arriva tout sourire sur la scène, sous les ovations.


Mes chers compatriotes,

Je me présente devant vous après 3 mois d'exercice du mandat que vous avez daigné m'accorder, à moi et aux Républicains. Je conviens avec vous que le mandat que nous avons accompli était bien différent de celui que nous avions imaginé, mais nous nous sommes efforcés de tenir les promesses que nous vous avions faites, et si ces promesses n'ont pas pu être toutes tenues, ce n'est pas par mauvais gré de notre part mais parce que les 82 sièges que vous nous aviez confiés n'ont pas suffi à ce que nous obtenions une majorité absolue nous permettant de mener des réformes, les réformes nécessaires à la vie démocratique et républicaine dans ce pays. Du moins aurons nous fait ce que nous avons pu, dans un contexte de travail pas toujours évident. Je ne m'attendais pas à ce que nous soyons dans l'obligation de rédiger un réglement du CF, ni au départ de Paul Grisham, ni à la ligue inattendue du PDA et de l'UPA.
C'est pourquoi après trois mois de législatures ou nous avons tenté de remuer le cocotier parlementaire sans recevoir les fruits escomptés. Nous n'avons pas réussi à faire grande chose, et c'est pourquoi nous en appelons à vous pour nous donner encore plus de poids, en nous donnant encore plus de voix. Il nous faut une majorité absolue, pour contrer la ligue indigne des hortoniens et des démocrates. Vous avez cru en nous une fois, vous avez vu que nous étions pleins de bonne volonté mais pas d'assez de voix. Nous vous invitons à nous rejoindre en masse et à militer pour notre liste.

Il y a tant de choses à faire pour la liste qui sera élue ! Et je viens vous parler des réformes qu'il faudrait mener sur le plan des affaires intérieures : nous devons absolument aller au bout des réformes constitutionnelles que le PR avait proposées, en vain devant la fronde de nos autres collègues. Nous croyons que le préambule de notre constitution doit rappeler nos valeurs, car nous y tenons beaucoup : sacralité de la vie, respect de l'environnement qui n'est pas qu'un décor mais aussi l'acteur de notre existence (je rappelle à ce sujet que le Président Horton a toujours refusé de faire inclure dans les reconnaissances d'autres états une reconnaissance du respect réciproque de l'environnement)... Nous voulons aussi rouvrir les portes de la chambre aux citoyens en la leur rendant accessible : la démocratie et la république sont l'affaire de tous, tous s'y doivent plonger et y participer pour contribuer à ce que les choses aillent au mieux. Le gouvernement devrait soumettre un programme d'action aux représentants, afin de savoir quelle sera la politique générale et la direction qu'il adoptera. Le peuple devrait pouvoir faire entrer à la chambre à la mi mandat l'alternance sans que le Président soit dans l'obligation, comme membre du gouvernement, de démissionner ou de dissoudre le Conseil Fédéral.
Nous avons choisi, au PR, de soutenir la candidature à la présidence de Sam D. Güth qui partage notre point de vue sur cette partie majeure de notre vie démocratique. C'est pourquoi je vous encourage au passage à voter pour lui comme Président, afin de nous libérer de la dictature partisane et de rendre à la plus haute magistrature son rôle de Haut-Lieu de sagesse et de conseil, et non plus d'embrigadement.


Mais même si les institutions représentent un point clef de notre programme, nous ne nous y arrêtons point. Nous avons, vous le savez, fait évoluer le code pénal vers plus de sévérité envers les dealers et marchands de drogue. Nous devons être implacable et rendre coup pour coup. Dans la nature, les parasites sont éradiqués. Imitons la nature sur ce point.
Le code civil a besoin d'un remaniement : je ne crois pas que l'adoption par une seule personne soit une bonne chose : un enfant a besoin de son père et de sa mère. Lorsque la mort emporte un des parents, c'est triste mais c'est la vie. Ou plutôt le libre cours de l'existence. Mais ne faisons pas le choix de priver, dès la naissance, un enfant d'un père ou d'une mère. Un être seul est malheureux, et l'enfant serait alors tout dans la maison : celui qui trompe la solitude, une béquille en cas de malheur, et l'espoir de l'avenir. Qui serions nous pour permettre à des égoïsmes, ou à des gens qui ne sont pas assez habiles pour trouver un homme ou une femme aimants pour partager leur vie et procréer, de livrer en pâture l'enfance à une si lourde charge, un si lourd fardeau à porter ? C'est pourquoi nous voulons supprimer l'adoption "monoparentale".

Sur le plan du culte, nous croyons qu'il est grand temps, pour que la liberté de chacun de pratiquer la religion de son choix existe vraiment, et pour que nous ayons un droit de regard sur les discours prônés, en écartant les plus néfastes, ceux qui appelleraient à la haine, qu'un Concordat soit contracté entre l'Etat et les églises. Peut-être éviterait-ce que des victimes, comme le jeune cathodoxes battu à mort le mois dernier, subissent à nouveau le fanatisme. C'est pourquoi nous pensons qu'il serait bon de subventionner les cultes.

Enfin, nous voudrions rendre possible le Droit de vote à partir de 16 ans, si l'on obtient un diplôme d'Etat certifiant la connaissance des institutions, qui est un dérogation de vote AVANT la majorité, où il est donné sans restriction. Pour que tous les talents politiques, les plus jeunes, soient bien employés pour le bonheur commun. Pour ne pas frustrer de jeunes gens qui s'intéressent à leur pays en voyant passer des élections dont le résultat leur déplairait et dans lesquelles ils eussent pu influer. Souvenons-nous que les choix que nous faisons aujourd'hui seront le legs des enfants de demain. L'avenir leur appartient, il est normal qu'ils y prennent part.

Enfin, mais l'on qualifiera peut-être cette dernière proposition de "mesurette", mais je crois qu'il ne serait pas mauvais que toutes les élections gouvernatoriales et municipales soient synchronisés par le ministre des affaires intérieures.

Mes chers amis, je vous ai fait l'exposé des propositions républicaines dans le domaine des affaires intérieures, que je résumerai par :
- Davantage de démocratie dans nos institutions, et une présidence renouvelée
- Davantage de justice pour les enfants adoptés, qui auront droit comme tout un chacun à deux parents et pas à un seul.
- Davantage de libertés dans la pratique des cultes, en permettant l'existence de tous
- Davantage de jeunes talents dans la vie publique, et davantage de chance de trouver le candidat du bien commun.

Si vous trouvez aussi que ces thèmes sont importants, et si en écoutant les autres discours de mes amis républicains, vous vous trouvez d'accord avec nous et nos valeurs, n'hésitez pas et votez Républicain.

Elargissons les horizons de la démocratie, en restant nous-même !

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum