Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara - Forum RPG Politique » Mallington DF - Capitale Fédérale » Assemblée Fédérale » Commissions » [Commission Parlementaire] De l'opportunité d'un canal entre Poltmond et York

[Commission Parlementaire] De l'opportunité d'un canal entre Poltmond et York

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Mes chers collègues,

Vous l'avez sans doute entendu au cours du débat sur la loi des Finances, certains parlementaires du groupe républicain ont évoqué leur envie de voir, au nom du bien public, le creusement d'un canal reliant le fleuve de Poltmond à celui d'York.
En étant le principal porteur mais ne pouvant m'en exprimer, du fait de ma position, je laisse mon ami Paul Rond vous en exposer les avantages à ma place.

Paul Rond prit le microphone

Chers collègues, je ne vois que des avantages à la réalisation de ce canal :
1) Il pourrait relier deux zones majeures pour notre économie et favoriser son fonctionnement de façon plus écologique, en utilisant moins les routes et donc en polluant moins, les zones industrielle de Poltmond et portuaire d'York
2) Il permettrait l'essor, à moyen terme, de compagnies de péniches et du port d'York, dont la fréquentation doublerait
3) A court terme, il permettrait l'emploi des sociétés traçant ce canal, tout en montrant le savoir faire armaréen dans ce domaine.

Reste, me direz vous, le problème du coût. Face à de si grands avantages, il serait ridicule que de faire les pingres et les avares. L'Etat fédéral pourrait supporter sans gros problème la majeure partie du prix du canal, aidée de l'Etat de Virnéo, des transporteurs qui pourraient se trouver lésés par son tracé et qui en touchant des parts sur le canal, qui serait payant à un prix symbolique à la tonne (mettons 1 Am£), seraient rendus à l'équilibre, des prochains fabricants de Péniches (je pense aux Chantiers Navals, mais aussi au privé). Bref, vous voyez que pour moi, le prix ne saurait être un facteur d'hésitation. Je trouve néanmoins plus convenable de vous informer que je n'en ai pas encore demandé le montant précis à M. Anatole Picsou, qu'il serait bon par respect pour notre démocratie, de convoquer ici pour l'en entretenir.

Alphonso Marinelli

avatar
Personnage secondaire
John Carrer se leva et posa une question, que visiblement, ces chers républicains ne s'étaient posés : Hormis l'idée qui nous parait, ma foix comment le dire, saugrenue, vous êtes vous posé la question de la faisabilité ? Car si je regarde notre géographie, par où passeriez vous ? Expliquez nous, M. Rond, car je ne suis pas géographe.

Invité


Invité
Par ici : (tracé en rouge)

Paul Grisham

avatar
Personnage principal
Et les montagnes on les traverse comment?

Invité


Invité
Quelles montagnes ? Ne voyez vous pas que le tracé est en plaine ?

Si vous parlez de l'amont, le fleuve est très navigable, car les sols sont très creusés

Invité


Invité
Comment pouvez-vous assurer à la fois la pérennité du canal et son écologisme en permettant son exploitation par les péniches et les sociétés navales de transport dans les deux sens ?

Si le canal est trop large, l'eau n'y restera pas. De plus, il va falloir déforester tout autour, assurer son entretien. Il faut une étude chiffrée avant de lancer quoique ce soit. S'il s'avère que vous avez raison, alors pourquoi pas. Mais d'un point de vue financier, la question n'est pas d'être pingre ou généreux, plutôt d'être réaliste et rigoureux.

Paul Grisham

avatar
Personnage principal
Ce que je ne comprend pas c'est où le fleuve prend sa source? Comment une péniche peut remonter plus de 3000m d'altitude à contre courant? C'est vraiment pas mon domaine et il va falloir être pédagogue sur ce coup là.

Invité


Invité
La source est autour de Poltmond, c'est vrai que le canal ne pourra peut être pas donner l'accès à tout le fleuve, mais c'est un début de mise en relation. Nous pourrions mettre en service une plateforme multimodale. Toutefois, le canal ouvrirait à la navigation une grande part du pays.

EL : je parlais des noms de villes car les fleuves n'ont pas de nom

Invité


Invité
Outre les problèmes écologiques, avez-vous également songé aux inondations potentielles ? Le canal va relier deux fleuves dont le débit est considérable. Un rapport d'ingénieur est nécessaire, ainsi qu'un chiffrage.

Invité


Invité
Certes. Mais pour pouvoir mander ce rapport, il fallait l'aval de notre chambre.
D'où l'intitulé de l'ordre du jour : "de l'opportunité de ce canal".

Voudrez vous que nous le mandions ?

Invité


Invité
Bien sûr.

L'idée est bonne, ça nous change Monsieur Rond !

Nous avons bon espoir que ce canal présente tous les avantages que vous avez exposé, même si nous en doutons. Mais une fois le rapport d'expertise sous les yeux, nous serons à même de proposer le meilleur projet qui soit pour Armara. Et qui sait, si l'expérience est probante, il serait bon de voir si d'autres projets de cette envergure peuvent être mis en oeuvre.

Invité


Invité
Nous déposerons donc un dossier à la BN dès le retour de l'argentier Picsou

Paul Grisham

avatar
Personnage principal
Ce débat est donc clos.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum