Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique
 » Exlude » Archives Vie Publique » [Breaking News] Edition du 28/05/2013

[Breaking News] Edition du 28/05/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [Breaking News] Edition du 28/05/2013 le Mar 28 Mai 2013 - 22:39

TVA

avatar


Bonsoir à tous !
Bienvenue sur TVA ! C'est l'heure de Breaking News !
Nous sommes le 28 mai 2013, voici l'actualité !



L'évènement du jour reste sans conteste le discours du Président Horton, effectué quelques minutes plus tôt devant un parterre de journalistes et l'ensemble des téléspectateurs armaréens. Un discours qui a surpris beaucoup de monde par sa spontanéité. Notre Président a prononcé un discours que de nombreux politologues et diplomates qualifient de positif et de pragmatique. Il a réaffirmé sa position sur le patriotisme à toutes les sauces mais a surtout défendu l'ouverture provisoire établi avec la Francovie. Une ouverture économique qui relève davantage de l'humanitaire si l'on en croit l'économiste Derek Poptington : "Il ne s'agit pas vraiment d'une ouverture économique, simplement d'un échange de bons procédés. Il ne faut pas s'attendre à ce que les échanges soient libres et dérégulés. Horton est un homme prudent qui a toujours eu une profonde aversion pour le libéralisme économique ou moral. Le décret qui va être publié ne sera pas souple, loin de là. Et quant à la phase de test, pour connaître ses méthodes, je sais qu'il veut prouver définitivement qu'il a raison et que l'ouverture économique est un mal dont le pays peut se passer. Mais il faut admettre qu'il prend le risque d'avoir tort". Une analyse partagée par bon nombre d'experts.



L'ouverture d'une relation économique n'était pas du tout fixé dans le calendrier. Et pourtant, la vitesse avec laquelle elle a été conclue a de quoi laisser songeur. Ce n'est pourtant pas un hasard si l'accord a été validé aussi vite. Le Président Horton avait déjà validé en interne une visite expresse en Francovie. L'arrivée de diplomate francovare a été l'élément déclencheur. La République de Francovie est limitrophe de l'état de Syldavie du Sud. Elle constitue le second pays frontalier reconnu par Armara sur le continent Sud. Elle est actuellement présidée par Raphaël Vinago qui a remporté les dernières élections législatives, lancées après sa décision de dissoudre le Parlement officiellement prise pour éviter à la Francovie une énième cohabitation destructrice. Ce pays connait un plein essor depuis qu'il a conduit la révolution contre les Jallanistes, un clan composé de dictateurs en herbe qui a bien failli ruiner définitivement le pays.



Le Président Horton avait, quelques jours avant son voyage, défendu l'indépendance des institutions armaréennes et mis en garde sans le nommer le Président du Conseil Fédéral Iam Jerk contre toute remise en cause de la Cour Suprême la plus haute autorité judiciaire du pays. L'objet du grief était constitué par une requête du conseiller démocrate, Edward McRoy, demandant l'annulation de tous les votes et la relance de ceux-ci. Les principaux arguments reposaient sur le fait que les textes amendés n'avaient pas été votés mais que seuls les amendements avaient été adoptés. Un marasme politique et administratif qui a conduit Robert Moore a acté en faveur de McRoy malgré le vide juridique sur le sujet. Une décision décriée par Iam Jerk et qui a donné lieu à un baroud tendu des démocrates, notamment les plus à gauche. La grogne a enflé à un tel degré que McRoy et ses partisans boycotteront la commission visant à instaurer un règlement dans l'hémicycle. De son côté, le Gouvernement Fédéral, par la voix de Jake Clayton a précisé qu'il trouvait souhaitable au titre de la séparation des pouvoirs que le Conseil Fédéral établisse ses propres règles... En définitive, la partie de ping-pong n'est pas terminée et pourrait bien déboucher en crise institutionnelle, les textes n'ayant toujours pas été revotés. Selon 51% des personnes interrogées, la situation est inquiétante pour l'évolution du pays, alors que seulement 37% estiment le contraire. De l'avis de spécialistes, cette situation risque fort de déplaire au Président Horton, que l'on sait réputé pour sa capacité à trancher... aussi bien des projets que des têtes...



Le Code de Propriété Intellectuelle est terminé et sera bientôt soumis au débat au sein du Conseil Fédéral. L'annonce a été faite par le Ministre Clayton, auprès de nos journalistes. Mais malheureusement, nous n'avons pas pu en apprendre plus sur le contenu du texte. Nous savons simplement que la tendance est à la fermeté et à la sévérité... franchement pas de quoi nous étonner ! De façon générale, après les grands débats à l'assemblée, toute l'activité politique semble retomber. Le Gouvernement Fédéral établit un silence radio quasi total sur les projets en cours et même Iam Jerk semble désabusé par la stagnation politique. Une situation qui avait déjà eu lieu lors du Gouvernement précédent et qui avait découragé les électeurs de se rendre aux urnes pour les dernières législatives. Une situation compliquée pour le pays puisque les réformes à mener ne manquent pas. Quelques optimistes affirment néanmoins que c'est le calme avant la tempête et que les projets vont arriver à profusion. Une théorie peu probable mais pas impossible. Comme dirait l'autre, qui vivra , verra !



Nous nous quittons sur ce remix très en vogue à la radio et chez les jeunes, je vous laisse écouter, ça va vous donner la pêche ! Enfin, si vous aimez le rock... Bonne soirée, merci pour votre fidélité, a très bientôt !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum