Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique
 » Exlude » Archives Vie Publique » [Breaking News] Edition du 24/04/2013

[Breaking News] Edition du 24/04/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [Breaking News] Edition du 24/04/2013 le Mer 24 Avr 2013 - 21:34

TVA

avatar


Chers tous, bonsoir !
Vous êtes sur TVA et c'est l'heure de Breaking News !
Bienvenue dans cette édition du 24 avril 2013. Merci à tous pour votre fidélité.

Passons de ce pas à l'actualité de notre pays !



Deux jours après l'ouverture des candidatures par le Président de la Cour Suprême, toujours aucune liste n'a été publiée par les partis existants. Les prochaines élections législatives devaient à la base avoir lieu demain, mais devant l'absence de candidats déclarés, il y a fort à parier que la Cour Suprême ne décale la date. A l'heure actuelle, sans pour autant établir de pronostic fiable, certains politologues estiment que l'arrivée du Parti Républicain, repris en main par Paul Grisham et l'absence d'Abigayle Hedlige, Ministre UPA, pourraient changer le paysage du Conseil Fédéral. Le Président Horton aurait donc à composer avec un hémicycle hétéroclite, sans être assuré de conserver la majorité absolue, ce pourrait amener à une ouverture potentielle et à des compromis avec les républicains et les démocrates. Si tant est qu'une liste soit déposée... un jour...



Paul Grisham, donc, qui a pris les rênes d'un Parti Républicain, plongé dans la torpeur depuis la nomination de Robert Moore à la Cour Suprême et la disparition d'Harvey Gold. Décrit par ses proches comme une forte tête au caractère bien trempé, il n'a perdu une seconde pour se faire connaître puisque le personnel douanier a été la cible de ses propos énergiques. Chirurgien réputé, il a décidé de se lancer récemment dans la politique. Cette nouvelle a enchanté nombre de militants républicains qui lors des dernières élections s'étaient répartis entre le parti démocrate et l'UPA. Avec cette arrivée, le Parti Républicain peut espérer faire enfin son entrée au Conseil Fédéral et y avoir des élus. Et peut-être, si Grisham se montre convaincant, parvenir à un rôle d'arbitre entre les démocrates et les partisans du Président Horton. Un enjeu, un défi, pour lequel il aura besoin d'énergie et de courage car tout reste à construire.



Cela pourrait presque devenir une habitude. Hier soir, Theodore Hawkins, conseiller fédéral de l'UPA a encore choqué nombre de ses collègues, en attaquant très vertement le Président du Conseil Fédéral par intérim, Edward McRoy. Le fait pourrait être banal au vu du personnage si seulement il n'avait pas déjà provoqué, quelques jours plus tôt une suspension de séance à cause d'attaques virulentes contre Alphonso Marinelli et le parti démocrate. L'ambiance était donc électrique et la séance a été levée. Furieux, le conseiller UPA aurait prononcé de lourdes menaces à l'encontre de McRoy, sans pour autant que celles-ci ne puissent être confirmées. Je vous propose d'écouter ce que Jake Clayton, Ministre des Affaires Intérieures a déclaré lors d'un entretien téléphonique rapide avec notre rédaction : "Bien sûr qu'il faut condamner le comportement de Monsieur Hawkins, ça n'est pas digne d'un élu du peuple. Et l'UPA va veiller à ce qu'il se montre à l'avenir plus mesuré. Je regrette cependant que Monsieur McRoy ait répondu à l'attaque par l'attaque. La fonction à laquelle il aspire va le confronter à des débats houleux, dans lesquels il devrait faire preuve de patience. Il n'est pas bon de jeter de l'huile sur le feu, ce qui pose la question de savoir s'il a réellement les épaules pour présider le Conseil. Je ne vous le cache pas, dans nos rangs, nous en doutons encore".



C'est aujourd'hui que le vote sur le traité de reconnaissance mutuelle entre Armara et Aldarnor a été lancé. Le Conseil Fédéral doit se prononcer sur sa ratification ou non. Le projet, publiquement défendu par le Président Horton, permettra l'établissement de relations durables entre les deux pays. Mais à l'heure où les politiques parlent de ce Royaume voisin de la Syldavie du Sud, nous nous sommes intéressés à sa culture, à son fonctionnement. Le Royaume d'Aldarnor, comme son nom l'indique est une monarchie. Le Roi compose son Gouvernement et dirige le pays jusqu'à sa mort. Il est aidé par le Chancelier, véritable chef du Gouvernement mais qui doit rendre des comptes à la fois au monarque mais aussi aux représentants du peuple. Il est aidé par deux Parlements, la Chambre des Pairs, qui regroupe toute la noblesse et la Chambre des nonces, composée du peuple. Le Roi actuel se nomme Vincent II. De ce que nos reporters en ont vu, Aldarnor possède de grandes terres fertiles qui font sa fierté et la solidité de son économie. A côté de cela, son peuple est jugé comme l'un des plus pacifistes et amicaux pour la grande majorité des diplomates. Ainsi, ce traité pourrait être un moyen d'entériner la paix avec un voisin et pourquoi pas, si les conditions le permettent un jour d'ouvrir des échanges. Ce qui est certain, c'est que le traité semble bien parti pour être ratifié et attirer un consensus. Le premier, depuis le début du mandat du Gouvernement Fédéral.



Après avoir provoqué un débat houleux au Conseil Fédéral, le vote a été également ouvert pour le projet de code électoral. Le texte ne devrait pas rencontrer d'obstacle au sein du Conseil, puisque celui-ci est majoritairement composé par l'UPA. Mais le parti démocrate n'a pas caché son intention de le porter à la Cour Suprême pour plusieurs motifs qui selon lui le rende inconstitutionnel. Reste à savoir si l'interprétation des démocrates sera partagée par Robert Moore ou pas. Sur le fond et la forme du texte, Jake Clayton, son auteur reste sûr de lui et de sa conformité avec notre constitution. Du côté du peuple, aucun mouvement n'a manifesté d'hostilité à ce projet. Mais est-ce là un silence avant la tempête ? Nous aurons la réponse bientôt, à l'issue des prochaines législatives.



Pour clore cette édition, je vous quitte sur ces images qui témoignent d'un art nouveau dans notre pays et de plus en plus répandu. Qui n'a jamais vu, arrêté à un feu rouge et en marchant sur les trottoirs, des jeunes passionnés par la danse, faire le spectacle de leur talent ? Cette effet de mode s'est propagé à vitesse grand V dans la rue et tout le monde s'y met. La danse de rue, une vague passagère ou bien un art qui monte ? Qu'importe ! C'est agréable à regarder alors pourquoi s'en priver ?

C'était Oprah Mansons, pour Breaking News.
Bonne soirée ! Et à très bientôt sur TVA.

2 Re: [Breaking News] Edition du 24/04/2013 le Jeu 25 Avr 2013 - 10:32

Paul Grisham

avatar
Personnage principal
Paul venait de sortir du bloc et il se dirigea en salle de repos du personnel pour manger un bout. Une infirmière l'interpella sur le reportage qu'elle venait de voir à la télévision:

- Vous avez la classe chef!
- N'en faites pas trop voulez-vous, votre planning ne sera pas modifié parce que vous me léchez les bottes.
- Je ne vous lèche pas...enfin...on peut jamais rien dire!
- Essayez plutôt de faire une analyse constructive, ce journal est bien fait car il est rapide et qu'il va à l'essentiel par exemple.

L'infirmière avait déjà quitté la pièce...

3 Re: [Breaking News] Edition du 24/04/2013 le Ven 26 Avr 2013 - 1:08

Invité


Invité
Robert trouva la nouvelle formule bien plus dynamique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum