Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique
 » Mallington DF - Capitale Fédérale » Palais Blanc (Exécutif fédéral) » Message de l'ambassade francovare à la Présidence Armaréenne

Message de l'ambassade francovare à la Présidence Armaréenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Diplomatie Francovare


L'ambassade francovare avait transmit un message à la présidence armaréenne concernant le traité économique négocié entre le Président De Fratelli et le Grand Argentier Marinelli.
On ne savait pas du coté francovare si le message allait etre recu suite aux diverses annonces concernant Grisham mais il fallait tout de meme respecter la procédure.



La Présidence de la République vous transmet un traité économique ecrit suite aux négociations qu'il y a eu lieu le mois dernier.
Celui-ci prévoit la mise en place du double catalogue comme nous l'avions prévu , nous esperons que vous n'avez pas changer d'avis , néanmoins connaissait l'avis partagé de votre nation à la non participation de la Francovie à la grille de Scheinwald , nous respecterons votre souveraineté si vous ne désirez plus commercer de cette façon.
Nous esperons que de la meme manière que nous respectons votre souveraineté , vous respecterez aussi la notre quand nous sommes sorti de ce système.

Si vous n'etes pas opposé à des echanges entre nos nations voici le traité :


Traité Commercial entre la Fédération d'Armara et la République de Francovie






Préambule: Le présent traité porte à ouverture des marchés économiques de laFédération d'Armara et de la République de Francovie.


Titre I: Ouverture Commerciale


Article 101: La Fédération d'Armara s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la République de Francovie sur EcoMicro.
Article 102: La République de Francovie s'engage à ouvrir l'accès à ses marchés à la Fédération d'Armara République de Skotinos sur EcoMicro.
Article 103: L'ouverture porte sur les secteurs primaire, secondaire et tertiaire.
Article 104: Chacun des Etat peut rompre le présent traité à tout moment ou le suspendre, totalement ou partiellement. Pour cela il doit prévenir les autorités compétentes de l'autre Etat.
Article 105: Ce présent traité n'engage ni ne permet aucun abandon de souveraineté de la part des deux parties.
Article 106: Chacune des parties peut demander une révision du présent traité.


Titre II : Des Taux de change

Article 201: La République de Francovie et la Fédération d'Armara s'engagent à maintenir une parité entre leurs monnaies - 1 ron francovar valant 1 Amaryl . Cet engagement sera valable tant que les deux Etats maintiendront leur masse monétaire respective en dessous du seuil de 2 millions de ron ou de amaryl.
Article 202: dans le cas où l'un des deux Etats signataires franchirait le seuil de 2 millions de masse monétaire, le taux de change serait révisé et fixé en fonction du rapport de leurs masses monétaires (masse monétaire du pays A / masse monétaire du pays B ) , à moins qu'un autre taux ait été mutuellement convenu par les ministres de l'économie des deux pays.


Titre III: Des Barrières douanières

Article 301: Ce traité n'étant pas un traité de libre-échange, il est instauré la possibilité de prélever, pour les Etats, des droits de douanes.
Article 302: Les Etats peuvent librement fixer des droits de douanes jusqu’à un taux de 80%. Les deux etats s'engagent cependant à permettre des négociations permettant un equilibre entre les droits de douane ainsi qu'un objectif de libre echange à court ou moyen terme.



Titre IV: De l'investissement inter-état

Article 401: Les prises de participation des entreprises et citoyens d'un Etat dans le capital d'une entreprise de l'autre Etat peuvent être refusées par l'Etat destinataire, l'Etat destinataire de l'investissement disposant d'un droit de veto sur ces prises de participation.
Article 402: Les citoyens et entreprises d'un Etat peuvent créer une nouvelle entreprise dans l'autre Etat, à condition d'avoir l'accord de l'Etat destinataire de l'investissement.


Titre V: De la règle de calcul des capacités de production

Article 501: Les Etats signataires s'engagent à utiliser les mêmes règles pour la détermination des capacités de production des entreprises


Titre VI: De la règle de calcul des prix des biens

Article 601: Les prix et les biens sont calculés selon la grille de Schweinwald lorsqu'ils sont vendus à Armara ou selon la grille francovare lorsqu'ils sont vendus en Francovie.
Article 602: Les entreprises et citoyens des deux pays lorsqu'ils sont vendeurs doivent respecter la grille de production de la partie acheteuse.
Article 603: Pour surveiller le respect du titre VI , il est mis en place l'Organisme de Régulation des Echanges Commerciaux (OREC). Les membres de l'OREC sont les autorités de contrôle financier des deux pays. La partie acheteuse doit contacter l'OREC pour lui signifier qu'il y a eu une transaction. L'institution validera a posteriori la transaction dans les plus brefs délais.
Article 604: En cas d'erreur , la transaction doit etre annulée. En cas de fraude , c'est la legislation du pays de l'acheteur qui s'applique , celle-ci doit cependant prévoir au minimum une amende de 2000 R$/Am£ et l'annulation de la transaction.
Article 605: L'OREC a son siège en Francovie , les autorités francovares s'engagent à participer activement à l'OREC compte tenu de la spécificité de sa grille de production.


Il existe néanmoins un problème avec votre masse monétaire qui est superieur aux deux millions d'Amaryl mais nous pouvons nous arranger.

Vous pouvez répondre directement à ce message , l'ambassade francovare s'occupera de la transmission.


Diplomatiquement mais aussi avec amitié,
Archimède Parmentier , Président de la République Francovare

Diplomatie Francovare


Dans une discretion totale , l'ambassade francovare avait tranmis un message personnel du Président Parmentier envers le Président McRoy :


Monsieur le Président ,

Peter ,

Alors que tu as réussis toi et d'autre héros armaréen à eviter un coup d'Etat , la Francovie subit avec toujours le stupide nationalisme la meme chose.
Si pour l'instant nous arrivons à tenir , la paix nationale en Francovie ne pourra revenir que si nous pouvons juger la totalité des putchistes.

Il se trouve que l'une d'entre eux Donna Utrechtn se trouve dans l'ambassade armaréenne de Micropolia.

Peux tu extrader cette criminelle vers la Francovie ?

Je t'en serais immensément reconnaissant et la Francovie également.

En esperant que tu acceptes ,

Archi

Invité


Invité
On fit parvenir discrètement la réponse à Edmond pour qu'il la transmette au Président Parmentier.

Cher Archimède,

Je me joins à ta douleur et à celle de ton pays au vu des événements difficiles que vous avez traversé. J'ai du être placé sous surveillance médicale pour me reposer, aussi c'est de ma chambre de convalescence que je t'écris cette lettre.

Au delà des dégâts personnels irrémédiables que les nationalistes ont provoqué, nous avons également évité une catastrophe puisqu'une guerre était envisagé afin de conquérir les territoires au nord et à l'est de la syldavie du sud.

Lorsque je serais pleinement remis, rapidement selon les médecins, je te propose que nous nous rencontrions, à Micropolia pour faire front ensemble et montrer que la démocratie ne se laissera jamais abattre par les nationalistes.

J'en profite également pour te joindre la lettre que j'ai fait parvenir à Madame Utrech, vous pouvez la cueillir... et donc la juger quand bon vous semble. Notre personnel sur place a eu la consigne de l'extrader de notre ambassade. Armara ne sera jamais une terre d'asile pour des terroristes.

Acceptes tout mon soutien et celui de mon peuple dans ces douloureux instants.

Amicalement,
Peter.

PJ :

Madame Utrech,

En tant que Président de la Fédération d'Armara, j'ai bien accusé réception de votre demande d'asile. Au regard de la grave situation de crise qu'a traversé votre pays et le mien, je ne peux cautionner les actes dont vous êtes suspectée.

Ainsi donc, en ma qualité de Chef de l'Etat d'Armara et au nom de mon pays pleinement souverain et attaché à la stabilité internationale, je vous informe de mon refus d'intercéder en votre faveur et du rejet définitif de votre demande d'asile.

Bien que nous n'y soyons pas liés par les traités, ce qui sera sans doute à envisager, je tenais également à vous préciser que nous avons accédé favorablement à la requête du Président de la Francovie visant à exécuter votre extradition hors de la juridiction de notre Ambassade afin que les autorités francovares compétentes puissent procéder aux enquêtes nécessaires et aux procédures judiciaires prévues par votre législation.

Cette missive a été envoyée au Président Francovare pour faire valoir ce que de droit.

Peter McRoy,
Président de la Fédération d'Armara.

Diplomatie Francovare


Cher Peter ,

J'espère que ta santé n'est pas mise en danger , visiblement les problème de santé touchent souvent les chefs d'Etat armaréens malheureusement , j'espère que les dires du Medecin se confirmeront sur ton retablissement rapide.

Je te remercie de ta réponse rapide et positive.
L'arrestation de cette personne va etre en plus plus décisive que je ne l'aurais pensé , je ne peux pas en dire plus pour l'instant mais tu auras joué un role important dans la condamnation des putchistes.

Ta proposition de venir à Micropolia est une excellente idée. Pour tout te dire , cela faisait longtemps que je voulais rénover le protocole francovar et ma visite d'Etat que j'ai effectué à Mallington était exceptionnelle et m'avait donné envie de te rendre l'appareil. Je voulais d'ailleurs que la première visite d'Etat du nouveau protocole soit réservée au chef d'Etat armaréen que tu es. Je ne savais cependant pas dans quelles circonstances j'aurais pu t'inviter aussi rapidement après notre dernière rencontre.

Voila qui est chose faites avec notre actualité , autant avoir des conséquences positives de ses evenements tragiques.
D'ailleurs il y a de grande chance que je te parle d'un projet que j'ai en tete mais je t'en parlerais plus tard.

Tiens moi au courant de ton retablissement et on organisera ensemble ta visite à Micropolia que tu ne risques pas d'oublier tu peux me croire , c'est un engagement.

Amicalement ,
Archi

Diplomatie Francovare





Monsieur le Président McRoy ,


Conformément à ce qui était prévu , la République de Francovie aura la plus grande joie de vous accueillir à partir de demain si vous le désirez.
Votre visite d'Etat sera marqué par un discours devant le Congrès francovar (le Parlement réuni) ainsi que par d'autres cérémonies.

Si vous désirez que votre visite soit marquée par d'autres evenements faites le nous savoir.

Si vous désirez reporter pour une raison ou pour une autre , nous serons aussi pret à l'accepter.


Cordialement ,

Archimède Parmentier ,
Président de la République de Francovie

Diplomatie Francovare





LETTRE A L'INTENTION DE l'EMPEREUR d'ARMARA


De Jean Christophe Mariani, Président de la République de Francovie 
Depuis Piréa (Pirée).

Sir, ce serait avec le plus grand honneur que j'aimerais vous accompagner dans votre visite en Syldavie du Sud. Ce serait également pour nous l'occasion de nous rencontrer pour discuter des relations franco-armaréennes.

En attendant votre réponse je vous remercie pour votre aide apportée au peuple francovar.

Invité


Invité

A l'aimable attention de Monsieur Mariani, Président de la République de Francovie.

Le Quatre Mai Deux-Mille Dix-Sept, à Mallington DF.


Monsieur Mariani,

Par la présente, je souhaite tout d'abord vous faire part de tout mon soutien quant au combat que vous menez pour votre peuple et pour sa liberté.

Je vous accueillerais donc avec grand plaisir pour ma visite en Syldavie du Sud, qui aura lieue ce week-end.

Comme vous, je souhaite discuter des nombreuses questions qui entourent nos relations fraternelles. Et poursuivre l'aide que nous apportons modestement à votre peuple.

Acceptez, Monsieur Mariani, toute l'expression de mon estime et de ma considération.



Philip Montgommery, Empereur d'Armara.

Diplomatie Francovare





LETTRE A L'INTENTION DE l'EMPEREUR d'ARMARA


De Jean Christophe Mariani, Président de la République de Francovie 
Depuis Piréa (Pirée).

Je vous remercie, j'accepte volontier votre invitation et me rendrait en Syldavie-du Sud ce week-end pour vous rejoindre. 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum