Annonces
Ce forum est désormais fermé.

L'Empire d'Armara a fusionné avec le Sérényssime Empire d'Ys.

Merci à tous ceux qui nous suivaient. Ce forum reste accessible en lecture pour ceux qui veulent le consulter.

Bonne route !


Rencontre Grisham de la Salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Paul Grisham
Personnage principal
Date d'inscription : 22/04/2013
Messages : 1221
Age du personnage : 56
Date de naissance : 19/01/1961
Ville de résidence : Mallington
Fonction/Métier : Chirurgien/Politicien/Entrepreneur

MessagePaul Grisham le Jeu 11 Déc 2014 - 16:16

Les deux hommes arrivèrent ensemble à pieds. Le trajet n'était pas si long finalement.

- Avez-vous besoin de quelque chose en particulier?
avatar
arthur duvalon
Date d'inscription : 01/04/2014
Messages : 73

Messagearthur duvalon le Jeu 11 Déc 2014 - 16:26

de la Salle : - Euh, non, je ferai un inventaire de l'ambassade afin de voir s'il manque quelque chose. Monsieur le Président, voici les lettres de créances signées par le Président Duvalon afin de recommander mon accréditation. Une pour vous, une pour Prya, si vous voulez bien les signer. Ca c'est pour la partie administrative.

Pour le reste, je suis donc disposé à travailler aux différents contacts entre nos deux nations.
avatar
Paul Grisham
Personnage principal
Date d'inscription : 22/04/2013
Messages : 1221
Age du personnage : 56
Date de naissance : 19/01/1961
Ville de résidence : Mallington
Fonction/Métier : Chirurgien/Politicien/Entrepreneur

MessagePaul Grisham le Jeu 11 Déc 2014 - 16:49

Paul expédia la paperasse en l'a faisant lire par un conseiller juridique. Il signa les documents sans broncher.

- Bien n'hésitez pas en cas de besoin. On pourra toujours essayer de vous dépanner.

Il tomba dans un fauteuil et reprit la parole.

- Vous n'êtes pas sans savoir que les liens entre les dirigeants de nos deux pays ont été houleux. Je ne veux plus de ça. Même si un texte proposant l'abrogation du traité qui nous lie est en débat actuellement à l'Assemblée du Peuple, j'ai confiance en l'avenir. Je m'y oppose catégoriquement.

Néanmoins, je serrais intransigeant sur l'avenir de notre ancienne Diplomate, Mademoiselle Schaeffer. J'ai de fortes raisons de croire qu'elle est gravement malade. Il faut absolument l'a soigner et lui permettre d'être défendue en conséquence. Sans ces garanties, je ne pourrais plus privilégier le dialogue aux mesures plus pragmatiques.

Enfin, j'ai invité votre Président à venir à Armara. La situation militaire semble s'être calmée, je ne sais pas ce qu'il en est chez vous. En tout cas je suis tout disposé à m'entretenir avec lui afin de trouver une solution à cette sortie de crise.
avatar
arthur duvalon
Date d'inscription : 01/04/2014
Messages : 73

Messagearthur duvalon le Jeu 11 Déc 2014 - 17:02

de la Salle, jeune ambassadeur ambitieux mais peu expérimenté, commençait à se demander ce qu'il foutait la. Il s'assit et nota dans sa tête tout ce que lui disait son interlocuteur.

- Qu'entendez vous par "mesures plus pragmatiques"? Madame Schaeffer est actuellement détenue à la prison de Tindali. Il s'agit là d'une mesure garantissant son entière mise à disposition des enquêteurs en charge de faire la lumière sur cette affaire. Ce que Madame Schaeffer a fait est très grave Monsieur le Président. La maladie ne peut malheureusement pas excuser certaines choses. Vous n'êtes pas non plus sans savoir que l'opinion pryanne est particulièrement sévère envers Armara depuis la tentative d'assassinat et beaucoup se demandent pourquoi Armara l'a maintenue en poste malgré sa maladie. La situation était.....très dangereuse. Et elle a fini par dégénérer.

Sur le plan juridique, c'est une grande première pour Prya et je ne sais pas encore quelles suites seront réservées à Madame Schaeffer.

Actuellement, l'opinion et le gouvernement prya ne comprend pas qu'Armara ne prenne pas de mesure concernant cette affaire. Il semblait qu'une enquête dans les milieux nationalistes était légitime et justifiée. Je crains malheureusement que mon gouvernement ne soit pas enclin à se soucier du bien être de Madame Schaeffer s'il n'a pas de garantie venant d'Armara que ce type d'incident ne se reproduira pas.

Je vais faire part de votre invitation au Président dès ce soir. A ma connaissance, aucune invitation n'est parvenue à Prya. L'Ambassade d'Armara est vide, il n'y pas de relais diplomatique pour le moment et le Palais n'a rien reçu. Mais ne vous en faites pas, je transmets. Il conviendrait cependant de me fournir un planning de cette visite ainsi qu'une description de son contenu. Le Président ne se déplacera pas pour manger des crêpes...
avatar
Paul Grisham
Personnage principal
Date d'inscription : 22/04/2013
Messages : 1221
Age du personnage : 56
Date de naissance : 19/01/1961
Ville de résidence : Mallington
Fonction/Métier : Chirurgien/Politicien/Entrepreneur

MessagePaul Grisham le Jeu 11 Déc 2014 - 20:11

Paul se cala dans son siège, il comprenait Mary...

- Ce n'est pas à moi de vous apprendre votre métier et le langage diplomatique quand même! Un indice, qu'en je dis "mesures plus pragmatiques" ce n'est pas la même chose que " mesures coercitives" et c'est encore différent de "mesures musclées". Revoyez vos notes!
Vous êtes médecin et juge pour dire que sa maladie ne peut pas excuser son geste? Non alors laissez les personnes compétentes faire leur travail. Et pour précision, cette maladie à été découverte après sa tentative condamnable. Vous ne savez pas comme moi, pas encore, que les langues se délient après les coups durs...

De quelle enquête parlez-vous dont? De quel nationalistes? Vous n'êtes pas clair mon ami...

Si le Gouvernement Pryan n'est pas enclin à comprendre qu'une pathologie psychiatrique n'est pas spécialement immédiatement décelable, c'est que vous avez du boulot. Comment voulez-vous prévoir les symptômes d'une maladie non détectée chez une malade? Et comment voulez-vous prévoir que l'imprévisible puisse se reproduire? Soyons sérieux, j'ai condamner l'acte de Mademoiselle Schaeffer mais de la à assurer qu'il ne se reproduira pas chez une autre personne... En exigeant cela, vous remettez en cause notre responsabilité étatique, c'est très inconvenue Monsieur L'ambassadeur!

Si Monsieur Duvalon préfère les cartons d'invitations, qu'il se le fasse lui même, sinon lisez les nouvelles et vous aurez vos réponses, dans le dernier paragraphe:
http://micromonde.topbboard.com/t1106-Les-Infos-Armareennes.htm?start=180

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite du courage. Gardez bien en tête que sans l'assurance d'un procès équitable et d'un traitement correct de Mademoiselle Scaeffer, nous en tirerons les conséquences adéquat.

Bonne prise de poste Monsieur de la Salle!

Paul quitta la pièce sans attendre la réponse de son interlocuteur.
avatar
arthur duvalon
Date d'inscription : 01/04/2014
Messages : 73

Messagearthur duvalon le Jeu 11 Déc 2014 - 20:31

de la Salle poussa un grand soupir. Il comprenait pourquoi Armara était réservée aux bleue-bites et pourquoi il fallait attendre de gagner ses galons de diplomates avant de s'en extraire. Il monta à l'étage, dans ce qui serait désormais son bureau, pour câbler un message à la Présidence pryanne.

- Bien, voyons si le matériel fonctionne encore.

Il se mit à taper au clavier de l'ordinateur.

"Ambassade de Prya en Armara
Rencontre avec le Président Paul Grisham.
Confond la rupture diplomatique avec des méthodes pragmatiques. Tend à négliger la gravité de l'acte de Schaeffer en l'excusant du fait d'une prétendue maladie. N'a pas vérifié ses sources, sinon aurait remarqué que cette histoire de maladie émane d'un journal de son propre pays qui n'a pas eu accès à l'inculpée. Comme vous me le dites si souvent, rien de neuf sous le soleil. Risque de vous envoyer à nouveau un boy scoot comme ambassadeur...S'il vous en envoie un.
Etes invité par le Président Grisham à venir jouer aux billes. N'en sais pas plus. Grisham non plus.
Ai découvert la fameuse sortie "armaréenne" qui consiste à vociférer puis à partir en montrant son cul sans laisser répondre son interlocuteur. folklorique.
Aurais besoin de caisse de vodkoko pour me souler la tronche et oublier ma condition.
Votre dévoué,
E. de la Salle"

Il éteint l'ordinateur et se dirigea vers le cuisine. Il ouvrir le frigo et ajouta.

" Meeeeerd, pas d'alcool...."
Contenu sponsorisé

MessageContenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum