Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique
 » Mallington DF - Capitale Fédérale » Palais Blanc (Exécutif fédéral) » Mariage de Dean K. Horton et Ginger Patterson

Mariage de Dean K. Horton et Ginger Patterson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité

L'Empereur n'avait pas lésiné sur les moyens. Hélicoptères, voitures, tout avait été prévu pour que les représentants étrangers puissent venir. Les principaux axes routiers avait été fermés la veille pour faciliter le passage des voitures officielles. Et la foule s'était massivement amassée devant les écrans géants ou le Palais Blanc, deux jours avant la cérémonie. Le jour J était arrivé. Horton avait décidé que le mariage aurait lieu à Mallington.  Comme la tradition le voulait, un tapis rouge et or traçait le chemin de la cour intérieure à l'intérieur du bâtiment. Le marbre avait été décapé et affichait un éclat étincelant, éblouissant même. La garde fédérale se tenait au garde à vous, arborant fièrement les armes. Sur le perron, Roger Ladan attendait les convives pour les faire entrer à l'intérieur.

Invité


Invité

L'ancien Président de la République francovare est présent. L'ancien chef de l'Etat ne souhaitait en aucun manquer cet évènement important pour son ami. De plus, il venait d'être nommé Ministre des Affaires Etrangères et de la Défense, dans le gouvernement Pointacle. Il devait d'ailleurs en toucher quelques mots à l'Empereur armaréen. Le Président Franchet étant absent, Vinago représentait par la même occasion la Francovie.

IL fut heureux de retrouver son ami Dean.

Invité


Invité
Roger serra chaleureusement la main de Raphaël, un des premiers à arriver au Palais Blanc. Lorsque l'ancien Président Francovare entra, Dean s'avança vers lui et lui fit une chaleureuse accolade. Vinago était son témoin et sa présence, outre de lui être précieuse, était également la preuve d'une amitié solide. Horton était vêtu d'un costard impeccable. Pour la première fois de la semaine, son visage semblait refléter la bonne humeur.

- Je suis ravi de te voir, Raphaël. J'ai appris que le Président Franchet ne pourrait être présent mais tu le représenterais. Je suis ravi de te voir revenir en politique. Ton voyage s'est bien déroulé ?

Invité


Invité
- Très bien, comme d'habitude. En effet, le Président Franchet est absent ces temps-ci, je le représente donc par la même occasion. Mais, je ne vais pas t'embêter maintenant avec de la politique. Je t'en parlerai plus tard.

Invité


Invité
Jake fut le second à arriver sur place. Il vit Raphaël se faire conduire par le chambellan, dans une salle où il put recevoir une collation. Clayton s'avança vers Dean tout sourire. Ils se firent une accolade. Puis Jake glissa :

- Tu as sorti toute la garde pour l'occasion, à ce que je vois...

- J'ai jugé bon de renforcer la sécurité. Je ne voudrais pas que certains en profitent pour nous descendre sur la scène internationale.


Alors qu'Horton marqua une pause, son ami enchaîna :

- Et tu as combien de tireurs d'élite ?

- 85.


Clayton ouvrit de grands yeux et concéda :

- Ah ouais d'accord... t'as bien renforcé la sécurité !

- Je ne laisse rien au hasard. Ces mêmes tireurs seront chargés de surveiller les journalistes. Oui, car je compte bien faire épier chaque journaleux présent à mon mariage et m'assurer que tous respectent les règles. Espérons que ça ne soit pas le cas, cela me donnera un prétexte pour les faire jeter dehors manu militari.


Le visage de l'Empereur était sérieux et Jake savait que de toute façon, il ne pourrait pas le raisonner sur ce point. Clayton suivit le Chambellan, laissant Dean accueillir le reste des invités.

Mary Harmann

avatar
Personnage principal
Mary Harmann était là en tant que témoin comme l'avait souhaité l'empereur, accompagne de son mari et de ses deux garçons, c'est derniers étant pas peu fier d'être présent.

http://federation-armara.forums-rpg.com/

Invité


Invité
Robert Moore arriva enfin, le voyage avait été long. Et pour son age, il devenait pénible à robert de faire de si long déplacement. Mais il tenait tout de même à être présent pour le mariage de celui qu'il considère comme "le meilleur président qu'armara ai connu"

Invité


Invité
Dean accueillit la famille Harmann avec un salut militaire. Il était content que Mary ait accepté d'être son témoin. Il s'assura que tout aille pour le mieux et le chambellan prit la suite. En voyant Robert arriver, Dean s'approcha comme pour le soutenir au cas où. L'âge rendait ses déplacements compliqués.

- Je suis content que vous ayez pu venir, Robert. J'espère que votre voyage a été agréable. Venez, vous allez être conduit dans une salle ù vous pourrez vous asseoir et grignoter un peu.

Invité


Invité
La Matriarche d'Abalecon arriva à son tour sur les lieux du mariage, accompagnée de son premier époux. Elle se prêta quelques instants aux photographes présents, sous le regard amusé de son mari, puis le couple gravit les escaliers du Palais blanc pour saluer son hôte.



L'ambassadrice d'Abalecon près l'Empire était également présente. Elle suivait, seule, le couple matriarcal de quelques mètres.

Invité


Invité
Merci bien mon ami, ce n'est pas tant le confort du voyage que la durée de celui-ci. Mes déplacement vers la Métropole se font rare car le voyage est plus long qu'éprouvant. Bien, où est Picsou il faut que je lui parle...

Anatole Picsou

avatar
Personnage secondaire
Anatole Picsou arriva enfin après s'être libéré de son bureau. Arrivée peut discrète puisque une nuée de journalistes étaient à ses trousses. Les flash crépitèrent de toute part à sa sortie de voiture... Le banquier était décidément plus que populaire...

Invité


Invité
Du monde commençait à affluer au Palais. Dean salua Anatole et laissa Moore discuter avec lui. Il accueillit ensuite la Matriarche d'Abalecon et son époux d'un salut militaire, comme le voulait leurs protocoles respectifs.

- Bienvenue en Armara ! Enchanté de vous revoir. Merci d'être venus. Mon chambellan va vous conduire dans la salle de réception où vous pourrez vous rafraîchir après votre long voyage.

Invité


Invité
Une voiture aux couleurs edoranaises s'arrêta devant le tapis rouge menant au Palais Blanc.  Le portier ouvrit la portière et le couple impérial edoranais descendit de la voiture,  montant les marches qui menaient au futur marié. Plusieurs autres dignitaires accompagnaient  le couple impérial.





Philippe Ier d'Edoran en habits protocolaires.

Invité


Invité

Peter pensa arriver en retard mais en définitive, ce ne fut pas le cas. Il se hâta quand même d'entrer dans le Palais Blanc, histoire de faire bonne figure. Il entra et nota que l'Empereur était occupé avec la délégation... oh il ne savait dire de qui il s'agissait en vérité. Il trébucha sur le tapis rouge... Super, ça commençait bien. Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait là. Mais il y était... tout ce faste, toutes ces décorations... Il s'arrêta devant une peinture représentant Mallington trois siècles auparavant. Il aimait bien l'art... sans doute son côté un peu rêveur qui ressortait.

arthur duvalon

avatar
Une Oren Izotope bleue Outremer s'arrêta devant le palais. Le véhicule arborait deux drapeaux pryans en bout de carrosserie. La porte arrière s'ouvrit. Arthur Duvalon,  Président de l'Ecodémocratie de Prya, vêtu de son habituel costume noir, descendit du véhicule. Le Pryan jetta un coup d'oeil aux moyens de sécurité peu discrets que l'Empereur avait mobilisé et songea rapidement aux événements survenues lors de son dernier passage.

Soupirant, il arbora son plus joli sourire pour arpenter le tapis rouge.



Dernière édition par arthur duvalon le Mar 5 Aoû 2014 - 14:01, édité 1 fois

Invité


Invité
Horton laissa la Matriarche et son mari se faire conduire à la salle de réception par son chambellan qui décidément avait fort à faire. Il salua très protocolairement Philippe d'Edoran et son épouse.

- Excellences, je suis heureux que vous ayez pu venir. J'espère que votre voyage a été particulièrement agréable. Votre présence aujourd'hui revêt un caractère important pour ma Nation et pour moi-même. Prenez le temps de vous rafraîchir avant que la cérémonie ne commence. Mon Chambellan va vous conduire.


Il leur indiqua ledit personnage qui commençait à suer à force de faire des allers-retours. Horton remarqua alors McRoy en train de regarder un tableau. Comme si c'était le moment pour observer des toiles ! Il leva les yeux au ciel... ah le politiquement correct, quelle invention stupide. Il s'approcha de lui et prit la parole :

- Sir McRoy, merci d'être venu. Vous devriez vous rendre en salle de réception, d'autres peintures bien mieux réussies y sont visibles.

Peter qui fut tiré de sa rêverie lui tendit la main pour le saluer avant de se rappeler le protocole. Il le remercia et se dirigea vers la salle. L'Empereur armaréen aperçut alors Duvalon. Il semblait en pleine forme. Ils n'avaient eu l'occasion de se recroiser depuis l'incident de l'opération Styx.

- Sir Duvalon ! Pour une surprise ! Je craignais que vous ne fassiez pas le déplacement, au vu de ce qu'il s'est passé la dernière fois. Je suis satisfait que vous m'ayez fait mentir. Rassurez-vous, cette fois, tout a été prévu pour assurer la sécurité des invités. Vous ne risquez rien... à part de vous perdre, ce Palais est tellement grand.

Alphonso Marinelli

avatar
Personnage secondaire
Alphonso Marinelli, plus en politique depuis quelques temps maintenant et ancien adversaire farouche de l'empire, arriva à son tour.
Il avait pour l'occasion sorti un de ses nouveau modèle Francovare, la MF-500.
Marinelli avait succombé au charmes de Horton, s'attirant ainsi les foudres de ses anciens amis politique du PDA. Un peu comme Mary, qui avait claqué la porte du PDA violemment, reprochant à ses derniers leur manque de soutiens. Bref, finalement, Marinelli s'occupait de son entreprise et Horton du Pays. Et c'était bien plus productif ainsi, tous les observateurs et la presse l'avaient constaté.

Anatole Picsou

avatar
Personnage secondaire
Anatole approcha de Moore, ce dernier voulait lui parler, mais de quoi ?

- Alors mon ami, de quoi voulez vous me parler ?


Invité


Invité
- ha vous voilà ça m'évitera de vous appeler ou d'aller vous voir, quoi que.... bref il va me falloir des fonds pour reconstruire l'hôpital de Dooma en très mauvais état. Et aussi je veux développer mon réseau routier et ferroviaire. Pourriez vous m'apporter les fonds avec la banque ?

Anatole Picsou

avatar
Personnage secondaire
Anatole vit que Moore était assez impatient de développer son état. La Syldavie avait été le parent pauvre du Pays jusqu'à présent.

- Robert, j'ai des idées à vous soumettre. Je passe vous voir dans les prochains jours avec le ministre de l'économie ça vous convient ?

Invité


Invité
- Parfait, je compte sur vous et votre appui nous avons réellement besoin de ces fonds.

arthur duvalon

avatar
Duvalon aperçut Anatole Picsou et s'en approcha. Sans formalisme, il lui tendit une franche poignée de main.

- Monsieur Picsou je présume? Arthur Duvalon, Président de l'Ecodémocratie de Prya. J'ai cru comprendre que des changements sont intervenus dans la gestion économique d'Armara récemment...Des changements impliquant un plus grand respect des règles d'EcoMicro notamment au sujet des capacités de production des entreprises. Pouvez vous m'en dire d'avantage? A Prya, vous le savez certainement, nous sommes très tatillon sur le respect de ces règles et j'aimerais évaluer en quoi les modifications que vous avez apportées pourraient rapprocher nos économies.

Anatole Picsou

avatar
Personnage secondaire
Anatole regarda l'inconnu qui venait de l'aborder, il ne connaissait pas Duvalon, il ne lui avait jamais été présenté d'ailleurs il ne connaissait aucun Pryan... Cet état était pour lui un mystère total.

- M. Duvalon, je suis enfin heureux de voir qu'un dignitaire Pryan s'intéresse à nous.
Pendant un an, un peux plus, je l'avoue, le temps pour notre économie de démarrer, j'ai fermé les yeux sur les règles de productions laissant les entreprises faire selon leur bon vouloir. Ce temps est désormais terminé j'applique strictement les règles de production préconisés. A l'exception du secteur immobilier qui de toute manière, est propre à chaque état et donc, en conséquence, totalement indépendant.
Vous avez des faiblesses, nous avons les nôtres. les deux économie, sont pour moi relativement équivalentes. Vous avez chez vous peu d'impôts mais une masse monétaire bien moindre. Nous avons énormément de taxes et impôts mais une masse plus importante. Pour moi les deux s'équilibre. Après, le prix des biens est suivant ma demande, fixé avec la grille de Schweinwald. Si toutefois je me rends compte que le système n'est pas respecté, alors je demanderai au gouvernement de prendre un décret d'application.  Cela répond-il à votre question ? Mais le plus simple serai peut-être de nous rencontrer dans un cadre moins formel ?

Invité


Invité
Dean accueillit encore pendant quelques minutes les invités. Jusqu'à l'arrivée du Pasteur Grimm. L'Empereur et le Pasteur se serrèrent la main, avec un sourire complice. Jonathan Grimm avait longtemps été un mentor pour Horton. Les deux hommes s'éclipsèrent dans un bureau voisin.

- Te sens-tu prêt mon frère ?

- Oui. Il semble que la plupart des gens soient arrivés. Nous serons à l'heure.

- La ponctualité est un privilège divin, tu sais que même en retard, ton mariage sera béni...

- Certes, mais je n'aime pas les retards. Tout est réglé comme sur du papier musique, je ne veux aucun raté.

- Alors ne perdons pas de temps...

Grimm tendit un document à Horton qu'il lut attentivement. Il hocha la tête et ils sortirent du bureau. Alors que Roger était tout proche, l'Empereur lui demanda de faire venir les invités au Temple.


Comme la tradition le voulait, Horton entra le premier dans le Temple, laissant l'assistance prendre sa place. Il affichait une mine fermée, comme à son habitude. Les gens prenaient tranquillement place, tandis que les différents conseillers diplomatiques s'arrangeaient pour que les dignitaires et les hautes figures d'Armara soient convenablement installées. Dean fusilla du regard un journaliste qui le prenait en photo d'un peu trop près. La garde fédérale l'invita à reculer.

arthur duvalon

avatar
L'égocentrisme d'Arthur en prit un coup devant la surprise de Picsou. Certes Duvalon n'était pas connu pour ses sauts d'humeurs et ses menaces envers ses pays voisins, mais il pensait s'être fait connaitre via le monde des affaires, du cyclisme et de la diplomatie en menant le navire pryan. La modestie se rappela à son bon souvenir.

- Ces informations sont intéressantes...Plus précisément, comment gérez vous les capacités de production de vos entreprises? Lorsque vous avez appliqué les règles d'EcoMicro, les avez vous modifiées en conséquence? Pour une entreprise possédant une usine de 10 PP mais une capacité de production de 500Pv par exemple, comment avez vous procédé? Bien sûr, il serait intéressant de discuter de tout cela dans un cadre plus...Enfin moins...Enfin bref.

Invité


Invité
A l'entrée du Temple, une des soeurs fit les gros yeux à Picsou et à Duvalon parce qu'ils parlaient un peu trop fort. Elle avait un air pète-sec... elle aurait pu bien s'entendre avec Horton...


Le brouhaha de l'installation laissa la place au silence, tout le monde attendait la mariée, Horton le premier. Alors que toute l'assistance attendait à l'intérieur, Ginger sortit de la voiture, vêtue d'une robe blanche, simple, mais sublime. Collier et boucles d'oreilles parées de diamants, elle avait une légère traîne en dentelle. Merveilleuse, elle fut littéralement mitraillé par les appareils photos. Des gens présents à l'extérieur l'applaudirent . La démarche grâcieuse, elle se prêta au jeu des journalistes, là où son froid de mari, lui, n'avait pas insisté. A l'intérieur, elle était parfaitement consciente qu'elle faisait monter la pression. Après plusieurs poses, les enfants d'honneur vinrent. Roger l'aida à monter les marches puis deux jeunes femmes vinrent lui accrocher un voile blanc brodé de dorures dans les cheveux. La jeune femme entra dans le Palais Blanc sous les acclamations, se dirigeant vers le Temple, qu'Horton avait fait emménager dans sa demeure officielle.

Invité


Invité
Lorsque la mariée entra enfin dans le temple, la Matriarche observa avec attention sa robe. Chef d'Etat, elle n'en demeurait pas moins femme et avait un goût particulier pour les vêtements de qualité. Elle apprécia le talent du couturier et la finesse du dessin, et ne manqua pas de commenter à voie basse :

- La mariée est ravissante. C'est un bon présage lorsque la robe sied parfaitement à celle qui la porte.

Mary Harmann

avatar
Personnage principal
Mary qui était aux première loges, murmura :

- Heureusement qu'elle est là pour rattraper son mari...

http://federation-armara.forums-rpg.com/

arthur duvalon

avatar
Duvalon, assis avec les chefs d'état derrière Harmann étouffa un pouffement de rire...

- pfrrrt muhuhuhuhuh...

Invité


Invité


L'orchestre symphonique se mit à jouer la musique d'introduction, après que l'assemblée se soit levée. Quelques instants après, Ginger apparut, accompagnée par son père. Elle avança gracieusement jusqu'à l'autel, adressant un sourire enchanté aux invités, tout en revenant régulièrement poser ses yeux sur son futur mari, imperturbable. Elle savait qu'il était profondément touché. Suivie de trois jeunes garçons qui portaient sa traîne, elle finit par arriver au même niveau que son fiancé. La musique cessa. Le Pasteur Grimm fit un baisemain à Ginger et s'approcha du micro.

- Mes soeurs, mes frères, nous sommes réunis aujourd'hui dans la maison de Dieu pour célébrer un évènement heureux. Le mariage de deux êtres, l'union de deux âmes qui s'aiment et qui aspirent à vivre ensemble à jamais. L'éternité, c'est plus long qu'il n'y parait et s'engager sur ce chemin n'est pas à prendre à la légère. L'Amour, la Foi, la Complicité seront les moteurs essentiels à cette marche. Chers enfants de Dieu, vous qui venez assister à cette célébration, réjouissez-vous. Aujourd'hui, les cloches du Temple sonneront la félicité et la joie à travers le monde entier. Que Dieu nous accorde sa miséricorde et bénisse cette assemblée, qu'il rende ce mariage invincible face à l'adversité.

Après ces termes d'introduction, l'orchestre enchaîna sur un chant religieux, interprété par une chorale dont les voix étaient tout simplement magnifiques. Cet interlude musical fut suivi par la lecture de deux psaumes, dont le contenu vantait la fidélité et l'amour. Après vingt minutes de speech prosélytique, Grimm enchaina sur un discours plus personnel :

- En cette période difficile pour Armara, il est bon de voir que des évènements heureux surviennent. Je dois dire que je suis personnellement honoré et enchanté d'être ici, d'autant que j'ai vu grandir Dean. Tu n'as pas toujours été Empereur, ni politique, ni militaire. Je me souviens de ton assiduité aux offices et de ta discrétion. Car oui, Mesdames et Messieurs, Dean Horton n'a pas toujours été ce gaillard de deux mètres à la langue acérée et à la main de fer. De ton enfance difficile, tu as su tirer profit des pires situations pour te construire. En cela, je t'admire. On dit souvent que la réussite des hommes est une conséquence d'opportunités. Ta foi et ta motivation ont fait de toi ce grand homme que tu es aujourd'hui. Bien sûr, comme chacun d'entre nous, tu as des défauts, que tu connais, que tout le monde ici aura pu découvrir en cherchant à te connaître. Mais sous cet habillage, il y a d'exceptionnelles qualités. Oui des qualités, j'en parle, quand je sais que tu ne le fais jamais, que tu ne les laisses filtrer que rarement. Maintes fois, je t'ai dit que c'était un tort, que la beauté des âmes ne pouvait se laisser deviner, qu'elle devait s'afficher. A l'instar des vagues lors de la Sainte Traversée, mes propos se fracassent sur ton obstination. Je crois que tout le monde ici présent et ayant pu discuter avec toi aura le même sentiment. C'est à n'en point douter, ton pire défaut, celui qui occulte parfois tout le reste. Et pourtant, malgré ce caractère bien trempé, il y a une femme qui a su te voir tel que tu es. Il fallait une personne forte et courageuse, et ce fut toi, Ginger. A toi aussi, je t'ai connue toute petite. Tu avais déjà un sacré débit de parole et un goût prononcé pour les défis. Battante, vivace, intelligente, tu as réussi ta vie professionnelle mais aussi personnelle. Avec tenacité, tu t'es imposée dans la vie de Dean, depuis de longs mois déjà. Tu as fait ton nid, avec amour et attention. Et ça n'a pas été simple ! Pourtant, je crois que l'on peut s'incliner devant ta réussite. Cela me porte à une réflexion plus générale. Il importe peu notre religion aujourd'hui, nos origines et nos personnalités. Dieu a créé l'amour pour rapprocher les hommes et les femmes, pour gommer les rivalités, unir les gens. Réjouissons-nous de cela et n'oublions pas que dans l'adversité, il s'agit d'une force puissante, d'une arme inoffensive qui préserve la paix et la tolérance. Ginger, Dean, vous avez fait le choix d'entendre ce message et de vous marier, ici, aujourd'hui.

Il invita l'assemblée à se lever et les témoins à le rejoindre. Jake Clayton et Jenna Patterson, la petite soeur de Ginger se placèrent derrière la future mariée tandis que Mary Harmann et Raphaël Vinago, prirent place derrière Dean. Le Pasteur reprit, solennel :

- En ce troisième jour du mois d'août de l'an 2014, il m'a été confié, par la grâce de Dieu, l'honneur de marier Ginger Elisabeth Louise Patterson, née le 6 avril 1984, à Larédo dans l'Etat du Missina, fille de Fran Julia Agathe Patterson, pianiste, né Bolton, le 24 septembre 1951 à Mallas, Missina, en vie et Victorian Alceste Robert Patterson, sportif retraité, né le 5 janvier 1948 à Mallington, en vie à Dean Kyle Horton, né le 21 décembre 1983 à Larédo, Missina, fils de Teresa Nancy Laurel Horton, médecin-chercheur, née McFirth, le 14 novembre 1949 à Larédo, Missina, décédée le 2 mars 1989 à Mallington et de Bill Avery Joshua Horton, lieutenant de police, né le 9 juin 1948 à Larédo, Missina, décédé le 10 mai 1988, à Larédo, Missina. Avant de poursuivre, je me dois de demander si quelqu'un dans cette salle s'oppose à ce mariage. Si tel est le cas, qu'il parle maintenant ou bien qu'il se taise pour toujours.

Il y eut un silence de mort après lequel Grimm reprit :

- Ginger, Dean, vous allez maintenant échanger vos consentements mutuels en portant la main droite sur votre coeur. Ginger Elisabeth Patterson, acceptes-tu de prendre pour époux Dean Kyle Horton, ici présent ? Acceptes-tu de l'aimer et de le chérir en tout temps et en tout lieu, tout au long de votre vie commune et par delà la mort ?

- Oui, je l'accepte.

- Dean Kyle Horton, acceptes-tu de prendre pour épouse Ginger Elisabeth Patterson ici présente ? Acceptes-tu de l'aimer et la chérir en tout temps et en tout lieu, tout au long de votre vie commune et par delà la mort ?

- Oui je l'accepte.

- Acceptez-vous tous deux de vivre en tant que couple, de fonder une famille et de partager votre amour auprès de tous vos proches ?

- Oui, nous l'acceptons.


Grimm se recula légèrement. Dean leva le bras. Un aigle royal s'était envolé de l'entrée du Temple et se posa sur sa main. Horton décrocha l'alliance qui était accroché puis l'aigle repris son envol pour se percher sur le cercle luthérian, le symbole de la religion, comme spectateur de la cérémonie.

- Ginger, par cette alliance, je symbolise mon amour pour toi et tout mon désir de vivre le restant de mes jours à tes côtés. Dans le bonheur comme dans le malheur, je serais présent pour t'épauler et te redonner confiance. Quoiqu'il arrive, je protègerais cet amour, né il y a cinq années et qui embrase mon âme pour toujours.

Dean prit sa main et lui passa l'alliance au doigt, avec une douceur qu'on ne lui connaissait pas. Afin d'éviter que Ginger ne salisse sa robe ou qu'elle ne soit griffée, ce fut Jake qui tendit le bras à son tour. Cette fois, ce fut une colombe qui se posa. Clayton laissa Ginger prendre l'alliance. La jeune femme avait des larmes de joie sur ses joues. Elle mit un peu de temps avant de prendre la parole puis finit par dire, émue :

- Dean, par cette alliance, je souhaite te confirmer que ces cinq dernières années ont été les plus belles de ma vie. J'ai découvert que sous cette carapace que tu montres, se cache un homme attachant, droit, honnête, loyal, humain. Notre histoire a commencé sous de beaux auspices. Elle se voit bénie aujourd'hui. Je serais ton soutien indéfectible dans les bons comme dans les pires moments. Je t'aimerais toujours avec la même intensité, toi qui m'as ouvert ton coeur, si pur.

Elle lui passa la bague au doigt de façon plus fébrile car Horton avait des phalanges plus épaisses et que ça a avait du mal à rentrer. Les applaudissements montèrent dans la salle puis disparurent quand le Pasteur Grimm reprit :

- En vertu du Saint Cercle, par la bénédiction de Dieu, je vous déclare mari et femme. Vous pouvez embrasser la mariée, Sir.


Les deux époux s'embrassèrent sous les acclamations nourries. A l'extérieur, on entendait la clameur des spectateurs qui suivaient l'évènement sur des écrans géants. L'orchestre se mit à rejouer, de façon théâtrale, la marche nuptiale. La salle se vida petit à petit, dans un ordre protocolaire très strict. Dean et Ginger descendirent l'allée bras dessus, bras dessous, Grimm fermant la marche. A peine eurent-ils franchi le pas de la porte qu'une nuée de pétales de fleurs leur fut jetée. L'Empereur afficha un sourire qui finalement ne lui allait pas si mal. Puis les époux virent défiler les convives qui venaient leur adresser leurs félicitations.

Invité


Invité
Dans l'assistance, personne n'avait remarqué l'arrivée de trois membres de la délégation zollernoise invité au mariage : le Feld-Maréchal Edorel Gatline, le Kronprinz Victor-August, héritier du trône, et sa femme la Kronprinzezzin Marie-Constance. Le Grand-Duc Louis et la Grande-Duchesse Maryalin étaient également prévue mais un regrettable incident sur le zeppelin grand-ducal retarda ces deux derniers. En effet, le Grand-Duc, reconnut dans le micromonde entier pour son adiposité légendaire, s'est retrouvé coincé dans l'interstice d'une des portières du dirigeable. A l'heure actuelle, l'escouade des Gardes du Corps affrétés pour le suivre n'avaient pour l'heure, pas réussi à le désincarcérer. Qu'à cela ne tienne, Le Grand-Duc, bon prince indiqua à son Écuyer, son fils et sa belle-fille de partir "en éclaireur" tandis qu'on s'occupait de lui.

Ce petit incident avait retardé la délégation d'une demie-heure et ce fut une voiture qui fit crisser ses pneus qui s'arrêta pile devant le tapis rouge. Fort heureusement, il ne semblait plus y avoir de journalistes aux environs pour capter cette instant. Les trois invités en profitèrent donc pour s'installer discrètement, quasi côte-à-côte de l'Empereur d'Edoran. Ce qui ne fut pas pour déplaire à la Kronprinzezzin, heureuse de revoir ses parents.

Edorel aussi était content. Non pas du fait que le poids du Grand-Duc avait révélé que cela représentait un danger pour sa sécurité dans le zeppelin grand-ducal, il y remédierai en un rien de temps au pays. Surtout parce que le Premier Ministre Zabrucksï n'avait pas été invité à la cérémonie, un véritable camouflet montrant sans doute l'incompétence du prince dans le domaine diplomatique. Sans doute hérité de son père, connue pour être un déclencheur compulsif de conflit en tout genre. Absolument le genre grégaire, mais pas de la manière à laquelle on penserai. Horton avait sans doute mieux remarqué l'implication de Gatline dans ce genre de situation, qu'il l'avait "à la bonne" comme feu le regretté Störtebeker l'avait eu avant.

Et bonus, pour Edorel c'était de petite et agréables vacances sans avoir à subir le venin de ce serpent tordu !

Invité


Invité
La Matriarche et son époux vinrent saluer le couple impérial :

- Je me rappellerai longtemps de cette cérémonie, d'autant plus qu'il s'agit de mon premier déplacement à l'étranger. Je vous souhaite de prolonger le bonheur de cette union dans la vie quotidienne et le plus longtemps possible.

(A l'Empereur)

- Je sais que ton peuple ne partage pas les mêmes convictions que le mien, mais je prierai tout de même Simà pour le succès de ce mariage et la prospérité de votre union !

La Matriarche se retira, tout en ayant indiqué à l'Empereur qu'elle souhaitait se rendre à l'ambassade d'Abalecon pour y rencontrer le personnel diplomatique.

Invité


Invité

A la sortie du Temple, pétales de fleurs et vivas accueillirent les mariés. Horton et Ginger sortirent bras-dessus, bras-dessous. Elle affichait un grand sourire alors que lui limitait au maximum ses expressions. Quand les flashes crépitèrent pour les bombarder de photo, il ne put s'empêcher de lancer un regard assassin à Jax. La clameur populaire effaça sa colère. Les gens montraient leur réelle sympathie pour l'évènement. Ginger lui glissa à l'oreille :

- Il aurait été dommage de ne pas rendre ces gens heureux, tu ne crois pas ?

- Ne nous éternisons pas devant les photographes, c'est tout ce que je demande... McRoy va faire sa diva si on arrive en retard...


Elle éclata de rire. Associer le Président de la Cour Suprême à une diva voilà un fait que l'on pouvait qualifier de discutable. Mais venant de la bouche de son mari, elle savait qu'il s'agissait d'un lapsus. Le couple salua la foule et passa une bonne heure à remercier les invités. Le temps que les proches et le couple se rende à la Cour Suprême pour procéder au mariage civil, les invités furent appelés à participer à l'apéritif. McRoy attendait le cortège avec une certaine impatience. Il avait promis à Cody, son fils adoptif de se rendre au cinéma. Vu que Clayton était témoin et qu'il ne pouvait pas marier l'Empereur et Ginger, il devait s'y coller. Ca ne l'enchantait guère. Aussi expédia-t-il cela en moins de vingt minutes.

Le Couple impérial retourna au Palais Blanc, accompagné de témoins et le reste de la fête put avoir lieu. L'apéritif laissa la place à un magnifique banquet et un bal qui s'éternisa jusqu'à l'aube le lendemain. Certains officiels durent rentrer chez eux, à l'instar de la Matiarche d'Abalecon que Dean remercie pour sa venue. L'ensemble des cadeaux furent donnés à la Fondation Hope, pour aider les victimes de l'ouragan. Selon des paparazzis cachés dans les arbres, Dean et Ginger s'isolèrent pendant une bonne heure et demie... mais aucun cliché ne vint prouver cela. Les énergumènes furent arrêtés sur le champ et leurs pellicules détruites.

EL/ Je cloture, car ça traine un peu trop. Merci à toutes celles et ceux qui ont participé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum