Union Fédérale d'Armara -
Forum RPG Politique

Bienvenue en Fédération d'Armara !
Cette micronation francophone est membre de l'Archipel du Micromonde. Le background se base sur les Etats-Unis. Vous pouvez y incarner un ou plusieurs personnages. Inscrivez-vous pour vivre le rêve armaréen !


La parole est à ... Alphonso Marinelli

Partagez
avatar
Alphonso Marinelli
Personnage secondaire

Date d'inscription : 16/01/2013
Messages : 911
Age du personnage : 44
Date de naissance : 16/01/1973
Ville de résidence : Defrois [Missina]
Fonction/Métier : PDG groupe Marinelli

La parole est à ... Alphonso Marinelli

Message par Alphonso Marinelli le Dim 8 Juin 2014 - 11:32

Octave était derrière son désormais célèbre bureau, il recevait aujourd'hui Alphonso Marinelli pour une émission spéciale...

Alphonso arriva sur le plateau comme à son habitude, avec le trac au ventre et sous les applaudissement du publique.


OC : - Monsieur Marinelli bienvenue à vous, et bienvenue aussi au patron de la chaine !

AM : Merci à vous, Octave.

- Vous avez accepté de répondre à mes questions et je vous en remercie, vous êtes un des entrepreneur les plus connu d'Armara aujourd'hui. Mais qu'avez vous fait avant car après tout les gens ne vous connaissent pas autant que l'on pourrai le penser.  

Je suis un immigré arrivé à Armara du temps du président Moore en 2011 le 1er Mai exactement, Né le 16/01/1973 je suis orphelin de père et de mère, j'ai été élevé par un couple charmant et richissime originaire de Nadür. Je n'ai jamais su réellement ce qu'il était advenu de mes parents biologiques.  
J'ai eu, on peu le dire, une enfance dorée, voyageant avec mes parents adoptifs, d'un pays à l'autre sur leur bateau. Après leur mort survenue dans un accident de voiture alors que j'avais 28 ans, je me suis dit que je devrais m'installer dans un des pays du micromonde. La fondation d'Armara fut une aubaine pour moi. La suite vous la connaissez.  


Vous, vous êtes souvent opposé à l'empire, vous avez été candidat à la présidence, qu'en est-il aujourd'hui ?  

Tout cela est fini, même si je suis membre du parti démocrate, je ne veux plus ni être ministre ou président ou chancelier. J'aspire à développer mon entreprise sur le marché intérieur mais aussi à l'export.  

Justement, que pensez vous de la crise actuelle entre nous et la Francovie qui est je le rappel le seul pays avec lequel nous avons des relations commerciales ?

Je suis très inquiets, même si je soutiens l'empereur Horton sur la crise que nous avons traversé. Je ne comprends pas la réaction disproportionnée à mon goût de la Francovie. Nous avons simplement protégé leur ambassade ... quel mal à cela ?
Mais j'ai peur que Harmann qui n'est pas aussi souple que l'on veut le faire croire ne veuille appliquer des sanctions économiques à la francovie.    


Comme ?

La fin du traité de marché commun entre nous, elle en est capable, mais j'espère qu'elle ne le fera pas. Ce serai un retour en arrière sans précédent. Et je me verrais alors dans l'obligation de fermer l'entreprise que je viens de monter là bas.

Nous apprenons à l'instant, que les relations entre Armara et le Valdisky sont rompues, vos réactions ?  

Ce n'est pas une surprise, le rapprochement entre le Krassland et eux ont abouti à ce résultat. J'avais pourtant espoir de pouvoir installer un jour une usine là bas, mais les Valdisques préfèrent le Krassland, bien leur en fasse.  

D'autre projets ?  

Toujours, mais vous me permettrez de les garder secrets ... à oui, je pense me séparer de TV7, si un repreneur veut de faire connaitre je lui cède l'entreprise.  

A ces mots, Charette blêmi...

Bien alors à bientôt, c'était Alphonso Marinelli dans "La parole est à ..."  

Invité
Invité

Re: La parole est à ... Alphonso Marinelli

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 11:57

Ginger et Jake étaient au Palais Blanc, en train de regarder l'émission. Jake lâcha :

- Vous l'avez payé pour qu'il ne dise pas de mal de Dean ou quoi ?

Patterson se mit à rire :

- Non ! C'est pas le genre de la maison. Il est très sympa Marinelli en tout cas. Il m'aide sans le vouloir, dans mon travail de communication qui est loin d'être simple.

- Tu sais que tu n'as pas choisi le meilleur parti pour l'image, hein...

- C'est justement ça qui fait son charme. Et puis, ça me rend indispensable dans sa vie.


Jake fit un petit sourire amusé. Il posa son café et sortit son téléphone pour appeler quelqu'un... Répondeur, il laissa un message. Quand il eut terminé, il revint s'asseoir.

- Sinon... comment il se porte ?

- Il est fatigué... il a travaillé toute la nuit pour réunir les preuves pour la Francovie, pour préparer la suite des événements... il va finir par s'écrouler, je le sens...


Jake se mit à rire et Ginger fronça les sourcils :

- Non, je parlais pas de lui. Je sais que Dean tire sur la corde et qu'il va devoir se calmer pour éviter de finir à l'hôpital. Je parlais du bébé.

Ginger resta interdite :

- Co... Comment sais-tu ?

- Disons qu'avec le nombre de femmes qui sont passées dans mon lit et avec lesquelles j'ai vécu, j'ai appris à reconnaître les signes... Tu manges n'importe quoi, tu as des malaises et surtout tu passes délicatement ta main sur ton ventre. Ce sont des signes qui ne trompent personnes. En plus tu as des sautes d'humeur.

- C'est pas étonnant, avec les sottises de Dean !

- Tiens tu vois... Il est au courant ?

- Oui. C'est pour ça qu'il m'a protégé pendant l'opération, pour ça qu'il a préféré que je sois dans la voiture blindée plutôt que dans un hélico... pour ça qu'il me demande de me ménager et qu'il ne me dit pas grand chose de ses intentions. Et c'est aussi pour ça qu'il t'envoie ici, sauf que ça tu ne le savais pas jusqu'à maintenant.


Elle se mit à rire à son tour.

- Un jour, il faudra que je lui dise en face ce que je pense de ses manières, comme Mary...

- Oui, je suis surprise que tu ne l'aies pas déjà fait. Il n'a pas été tendre avec toi.

- J'ai l'habitude de son caractère de merde. Notre amitié a toujours été plus forte que ça. Bon je vais te laisser quelques instants, il va peut-être falloir que je passe à la banque.

- Les affaires, les affaires. Je ne bouge pas de toute façon. Ah tiens, si tu passes par ce petit glacier à l'angle de la 26ème, tu pourras me prendre un pot parfum nougat/citron/milky ?


Clayton hocha la tête, un sourire large sur le visage puis il quitta les lieux.

    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 10:53